Accueil » Actualité » Ces vidéos d’OVNI « nuiraient à la sécurité nationale » si elles étaient diffusées

Ces vidéos d’OVNI « nuiraient à la sécurité nationale » si elles étaient diffusées

L’US Navy possède des séquences classifiées d’OVNI dans ses dossiers. Mais elle ne compte pas les dévoiler de sitôt, affirmant que cela nuirait à la sécurité nationale.

Image 1 : Ces vidéos d'OVNI "nuiraient à la sécurité nationale" si elles étaient diffusées
Un objet volant non identifié – Crédits : DoD/US Navy

Les OVNI fascinent les curieux, soucieux de prouver qu’ils sont bien la preuve que des formes de vie extraterrestre existent. Les objets volants non identifiés sont également pris au sérieux par la NASA qui a réuni une équipe pour les traquer. De son côté, le gouvernement américain a déclassifié il y a quelques mois une kyrielle de documents sur les OVNI.

Mais certaines vidéos restent cloîtrées dans les archives, par mesure de sécurité. Un porte parole de l’US Navy vient ainsi de confirmer que des images ne pouvaient pas être publiées car cela « nuirait à la sécurité nationale ».

La requête avait été formulée par le site The Black Vault – qui a déjà publié de nombreux documents liés aux OVNI – en vertu de la loi Freedom of Information Act (FOIA). Celle-ci force les agences fédérales à dévoiler leurs documents mais il existe certaines exemptions (sécurité nationale, secret défense, secret médical notamment).

OVNI : d’autres vidéos existent dans les archives de l’US Navy

La demande avait été déposée en avril 2020, un jour après que l’US Navy a déclassifié trois vidéos montrant des phénomènes aériens non identifiés. Plus de deux ans plus tard, le gouvernement a confirmé l’existence d’autres vidéos de ce type tout en refusant de les divulguer.

« La publication de ces informations nuira à la sécurité nationale car elle peut fournir à l’ennemi des informations précieuses sur les opérations, les vulnérabilités et/ou les capacités du ministère de la Défense / de la Marine », a détaillé Gregory Cason, directeur adjoint du bureau FOIA de la Marine. Et d’ajouter : « Aucun extrait des vidéos ne peut être coupé en vue d’une diffusion. »

À lire > Le gouvernement américain et la communauté scientifique s’organisent et accélèrent la recherche sur les OVNIS

En 2020, l’US Navy avait pu déclassifier les trois vidéos d’OVNI uniquement car elles avaient été dévoilées aux médias et qu’elles avaient déjà entraîné « des discussions détaillées dans le domaine public ». Ce faisant, la marine avait estimé qu’il était possible de publier officiellement les images « sans nuire davantage à la sécurité nationale ».