Accueil » Actualité » Découverte : cet astéroïde contient des éléments essentiels à la vie

Découverte : cet astéroïde contient des éléments essentiels à la vie

Des échantillons de l’astéroïde Ryugu nous éclairent sur les premières étapes du développement du système solaire et peut-être de la vie.

Les chercheurs étudiant des échantillons de roche de l’astéroïde Ryugu ramenés sur Terre par la mission japonaise Hayabusa-2 en décembre 2020 ont publié les résultats de leur analyse chimique. Ces morceaux d’objet céleste sont les plus vierges jamais étudiés et contiennent des acides aminés qui auraient pu donner naissance à la vie sur Terre.

Vue colorée de l'astéroïde de type C 162173 Ryugu, vu par la caméra ONC-T à bord de Hayabusa2 - Crédits : JAXA Hayabusa 2/Wikimedia
Vue colorée de l’astéroïde de type C 162173 Ryugu, vu par la caméra ONC-T à bord de Hayabusa2 – Crédits : JAXA Hayabusa 2/Wikimedia

« Le matériau Ryugu est le matériau le plus primitif du système solaire que nous ayons jamais étudié », a déclaré Hisayoshi Yurimoto, professeur de géosciences à l’université d’Hokkaido.

Un échantillon tout droit venu de l’espace

Hayabusa 2 a effectué alors deux étapes d’échantillonnages. Le premier atterrissage, en 2018, s’est concentré sur des échantillons de la surface de Ryugu. Le second, en 2019, a utilisé un impacteur pour créer un petit cratère et récolter des matériaux sous la surface de l’astéroïde. La sonde a ainsi collecté 5,4 grammes de grains rocheux de Ryugu.

Un aperçu des premiers jours de la formation de notre système solaire.

Ryugu est un astéroïde chondrite CI. Ce type d’astéroïde riche en carbone a une composition chimique proche de celle du soleil. Ces astéroïdes, riches en eau et en matière organique, sont une source possible d’éléments essentiels à la vie.

Mais l’astéroïde Ryugu a quelque chose de particulier. Sa composition s’apparente plus à celle du système solaire à ses tout débuts. En tout cas par rapport aux autres chondrites CI que les chercheurs ont trouvé sur Terre sous forme de météorites. Les particules récoltées contiennent beaucoup plus de carbone, d’hydrogène et de nitrogène. Mais surtout, dix types d’acides aminés.

À lire aussi > Des composants découverts sur une météorite pourraient expliquer l’apparition de la vie sur Terre

Dans ces acides aminés, on trouve de la glycine et de la L-alanine. Ces molécules sont les composants élémentaires des protéines que tous les êtres vivants possèdent dans leur ADN.

« Ces molécules organiques prébiotiques peuvent se propager dans tout le système solaire, potentiellement sous forme de poussière interplanétaire de la surface de Ruygu par impact ou d’autres causes ».

Cette nouvelle très attendue vient encourager la théorie affirmant que la vie sur Terre est composée de matériaux d’origine extraterrestre.

Source : Bgr