Accueil » Actualité » Cet ancien reptile carnivore avait un cou mesurant plus de la moitié de la longueur de son corps

Cet ancien reptile carnivore avait un cou mesurant plus de la moitié de la longueur de son corps

Des paléontologues ont enfin réussi (presque complètement) à percer le mystère de l’un des reptiles vieux de 242 millions d’années, le Tanystropheus hydroïdes. Sa particularité ? Son cou était tellement long qu’il mesurait plus de la moitié de la longueur totale de son corps.

Image 1 : Cet ancien reptile carnivore avait un cou mesurant plus de la moitié de la longueur de son corps
Crédit : Spiekman, et al., Current Biology, 2020

Le Tanystropheus a longtemps été un mystère pour les paléontologues. La forme de son corps, et notamment celle de son immense cou, représentait une énigme pour les chercheurs qui n’arrivaient pas à comprendre comment une telle espèce avait pu survivre. En effet, le cou de ces reptiles mesurait plus que la moitié de la longueur totale de leur corps. Celui-ci pouvait atteindre près de 5 mètres pour les plus grands spécimens.

Les dinosaures pourraient revenir sur Terre d’ici 2025, assure le paléontologue de Jurassic Park

Les reptiles carnivores au cou de girafe vivaient dans l’eau

Nous savons enfin quel était le mode de vie de cette étrange créature grâce à la nouvelle étude des paléontologues. Selon eux, « les Tanystropheus hydroïdes chassaient en milieu aquatique en utilisant leurs longues dents en forme de crocs et en se servant d’une morsure latérale pour saisir leurs proies ».

Afin de percer le mystère du mode de vie de ces anciens reptiles carnivores, les chercheurs se sont servis de la tomodensitométrie, aussi appelée CT-scan. Grâce à cette technologie médicale, ils ont étudié les morceaux de crânes des fossiles de ces reptiles. Ainsi, les crânes ont pu être reconstitués en 3D en révélant des détails morphologiques très importants.

Image 2 : Cet ancien reptile carnivore avait un cou mesurant plus de la moitié de la longueur de son corps
Crédit : Spiekman et al., Current Biology, 2020

Étant donné la forme particulière du crâne reconstitué et la position des narines sur le haut du crâne, les chercheurs ont déterminé que ces reptiles vivaient en effet dans l’eau et chassaient des proies aquatiques. Leur gigantesque coup était peut-être même utilisé pour regarder discrètement en dehors de l’eau tout en restants camouflés.

Une chose est sûre, nous ne connaissons pas encore tout au sujet des créatures vivant à l’époque du Mésozoïque. Heureusement que les paléontologues continuent à faire des découvertes telles que le cancer qu’ils ont identifié dans un fossile de dinosaure ou même le fossile de Borealopelta Markmitchelli qui nous a révélé les détails de son dernier repas.

Source : BGR