Accueil » Actualité » Cette batterie de smartphone fonctionne avec de l’urine

Cette batterie de smartphone fonctionne avec de l’urine

Image 1 : Cette batterie de smartphone fonctionne avec de l'urineLa batterie lithium-ion est la plus communément utilisée dans les appareils électroniques. Mais quand il s’agit du domaine des énergies renouvelables, son application se heurte à des problèmes de coût. De nombreux chercheurs ont proposé des solutions qui reposent sur l’emploi d’un matériau abordable et accessible. La plus récente découverte vient de Michael Angell, étudiant en PhD à l’université de Standford.

Performance appréciable

Michael Angell s’est basé sur les travaux du professeur Hongjie Dai et de ses assistants en 2015. Cette équipe de Standford avait mis au point une batterie de type ion aluminium utilisant un électrolyte appelé EMIC (chlorure de 1-éthyl-3-méthylimidazolium). Cette solution produit un sel liquide ou un liquide ionique une fois mélangée avec du chlorure d’aluminium.

À la place de l’EMIC, le chercher a utilisé de l’urée, un composé présent en fort pourcentage dans l’urine. Il faut dire que son prototype offre une performance appréciable. Il n’a pas la même capacité qu’une batterie lithium-ion, mais le taux de charge et de décharge est plus élevé. Le rendement coulombique atteint même les 97,7 dénotant ainsi une longue durée de vie.

Il faut retenir que l’urée coûte 100 fois moins chère que l’EMIC précédemment utilisée. Alors que l’électrolyte est la partie la plus chère de la batterie, il se pourrait bien que l’urine serve dans les futures technologies pour le stockage de l’électricité provenant des éoliennes ou des plaques solaires.

> > > Lire aussi Une batterie de 5000 mAh capable de se recharger entièrement… en 10 minutes