Accueil » Actualité » Cette startup suédoise voudrait nous convertir au bâton sauteur

Cette startup suédoise voudrait nous convertir au bâton sauteur

Image 1 : Cette startup suédoise voudrait nous convertir au bâton sauteur

Non, ce n’est pas une blague. Cangaroo, une startup suédoise spécialisée dans les solutions de « micromobilité », a annoncé vouloir lancer son service de location de bâtons sauteurs dans plusieurs villes nord-américaines et européennes.

L’entreprise de Malmö souhaite imposer le bâton sauteur comme moyen de se déplacer dans les métropoles européennes et étasuniennes. L’expérience commencera en Suède cet été, à Stockholm et à Malmö, puis sera étendue à San Francisco, où près de 200 bâtons sauteurs seront mis à la disposition des utilisateurs. Les tarifs pourraient débuter à 1 dollar pour déverrouiller le bâton, puis 30 centimes par minute d’utilisation.

>>> Bird, Lime, Bolt : qui est le meilleur loueur de trottinettes électriques ?

Durable et bon pour la santé

Lorsqu’on lui indique que le bâton sauteur n’est pas un moyen de transport adapté pour traverser de longues distances, le PDG de la compagnie rétorque qu’en plus d’être durable, le bâton sauteur a aussi des vertus pour la santé. Le modèle de Cangaroo intègre un compteur de sauts, qui permettra aux usagers de mesurer leurs performances et de « rester motivés ».

Les nombreux organes de presse ont tôt fait de souligner que les déplacements en bâtons sauteurs sont encore plus lents et périlleux qu’en e-scooter, un véhicule déjà décrié pour sa dangerosité. Pas sûr donc que l’on voit un jour ce type d’engins sur nos trottoirs, Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la maire de Paris, a même déclaré sur Twitter que les bâtons sauteurs « iront directement à la poubelle ».