Accueil » Actualité » Chaque année, le Bitcoin consomme autant d’énergie que la Suisse

Chaque année, le Bitcoin consomme autant d’énergie que la Suisse

Image 1 : Chaque année, le Bitcoin consomme autant d'énergie que la Suisse

Le Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index (CBECI), un outil créé par l’Université de Cambridge, nous révèle que la célèbre monnaie virtuelle consomme un peu plus d’énergie que la Suisse (58,93 contre 58,46 TWh par an respectivement).

>>> Les 10 règles d’or de la sécurité sur Internet

On est encore loin des 5564 TWh par an consommés par la Chine ou même des 450,8 TWh par an consommés par la France. Il faudrait tout de même sept centrales nucléaires comme celle de Fessenheim en Alsace pour faire fonctionner l’infrastructure du Bitcoin. Le CBECI révèle ainsi que ce dernier consomme 0,21 % de la production d’électricité mondiale.

Trop énergivore

Selon Alex de Vries, un expert en énergies et en monnaies virtuelles, le réseau Bitcoin ne traite « que » 100 millions de transactions par an, mais il utilise beaucoup plus d’énergie par transaction que toutes les banques et institutions financières réunies (qui effectuent pourtant 500 milliards de transactions annuelles).

Michel Rauchs, l’un des cocréateurs du CBECI, explique la motivation derrière la création de son outil : « nous voulons utiliser les comparaisons pour raconter une histoire […] Est-ce peu ? Est-ce beaucoup ? C’est aux visiteurs de se faire leur propre opinion ». Le gouvernement chinois a choisi son camp : il vient d’exprimer sa volonté de « restreindre » voir « éliminer » le minage de Bitcoin, jugé trop « gaspilleur ».