Accueil » Actualité » Chat : Google va (encore) lancer une application de messagerie

Chat : Google va (encore) lancer une application de messagerie

Après Google Talk, Hangouts, Allo ou Messages, Google s’apprête à lancer une énième application de messagerie. Baptisée Chat, elle est censée concurrencer directement iMessage d’Apple.

Image 1 : Chat : Google va (encore) lancer une application de messagerie

S’il y a bien un domaine dans lequel Google n’a jamais réussi à percer en tant que service, c’est bien celui de la messagerie instantanée. Si la firme de Mountain View propose parmi les meilleurs services d’agenda, d’email ou d’hébergement de photo, la messagerie n’a jamais été son point fort. Google a beau avoir lancé plusieurs applications différentes, comme Hangouts, Google Talk ou Allo, aucune n’a jamais réussi à convaincre le grand public ou les utilisateurs de smartphones Android. Ceux-ci préférant se tourner vers Facebook Messenger ou Whatsapp.

C’est dans ce cadre que Google a annoncé ce jeudi le lancement prochain d’une nouvelle application de messagerie baptisée sobrement Chat. Celle-ci va remplacer l’application de SMS Messages, intégrée de base sur les smartphones Android d’ici six à douze mois, comme l’a révélé le site The Verge. L’application devrait fonctionner de la même façon que iMessage d’Apple. Ainsi, si le destinataire utilise également le protocole de messages enrichis RCS, via son smartphone et son opérateur, les messages seront envoyés sous forme de messages enrichis. Si ce n’est pas le cas, il recevra un simple SMS, sans aucune différence pour la personne ayant envoyé le message, qui pourra utiliser la même application pour les deux types de messages.

Parmi les principales fonctions apportées par le protocole RCS, qui sera utilisé par Chat, on pourra notamment retrouver des vidéos et des photos en haute définition, des messages groupés ou des GIF. En revanche, contrairement à des applications de messagerie comme iMessage, Signal, Whatsapp ou Telegram, le protocole RCS n’est pas chiffré de bout en bout et les messages, hébergés sur les serveurs des opérateurs, peuvent être consultés dans le cadre d’enquêtes gouvernementales. « Le protocole RCS est toujours géré par les opérateurs, dont des perquisitions légales ou d’autres lois existantes permettent aux opérateurs d’avoir accès aux données », explique Anil Sabharwal, le responsable de Google en charge de la mise en place de Chat.

Chat ne sera pas une nouvelle application, mais une mise à jour de l’application Messages de Google sur Android. Son arrivée est prévue d’ici six à douze mois.