Accueil » Actualité » La Chine découvre une matière inconnue sur la face cachée de la Lune

La Chine découvre une matière inconnue sur la face cachée de la Lune

Le rover de l’agence spatiale chinoise a découvert une substance inconnue ressemblant à du gel dans un cratère de la surface cachée de la Lune.

Image 1 : La Chine découvre une matière inconnue sur la face cachée de la Lune
Photo du cratère. Crédit image : China National Space Administration

Le rover chinois Yutu-2, qui explore la face cachée de la Lune depuis janvier dernier, vient de découvrir une mystérieuse matière sur le sol lunaire. Malgré toutes les analyses effectuées, les scientifiques n’ont pas pu déterminer son origine.

Un gel d’une couleur inhabituelle

Depuis le début de sa mission baptisée « Chang’e 4 », le rover Yutu-2 a permis de capturer les premières images de la face cachée de la Lune. Ces clichés, qui sont examinés de près par les scientifiques, viennent récemment de révéler une étrange découverte.

Le 25 juillet dernier, le robot a en effet photographié une étrange substance se trouvant dans un cratère. L’équipe, qui n’a pas dévoilé l’image de la découverte au public, décrit la matière comme un liquide ressemblant à du gel. Elle précise également que sa couleur est différente des autres éléments observés sur la surface du satellite. Un appareil d’analyse sophistiqué a été déployé pour tenter d’examiner la composition de la substance et du sol qui l’entoure. Malheureusement, les résultats n’ont apporté aucune réponse et le mystère reste entier.

Certains scientifiques pensent que cette matière pourrait être du verre fondu. Celui-ci pourrait être le résultat du phénomène de vitrification du sol causé par l’impact d’une météorite sur la Lune. Pour confirmer cette théorie, les scientifiques devront réussir à trouver un moyen de prélever un échantillon de la matière.

Le rover Yutu-2 est le premier robot à explorer la face cachée de la Lune. Il pourrait donc révéler encore de nombreuses autres découvertes surprenantes. L’appareil, qui fonctionne grâce à l’énergie solaire, s’est réveillé de sa phase de « récupération » la semaine dernière et a repris sa mission.