Accueil » Actualité » Cigarette électronique : Juul stoppe la vente de ses pods à la menthe

Cigarette électronique : Juul stoppe la vente de ses pods à la menthe

Juul est depuis quelques mois dans la tourmente. Hier, le leader des cigarettes électroniques aux États-Unis a annoncé cesser la vente de ses recharges au goût menthe, la saveur préférée des lycéens américains.

Dans le collimateur des autorités sanitaires américaines après une forte augmentation des maladies pulmonaires, Juul essaie de se racheter une réputation en arrêtant de vendre ses recharges aromatisées à la menthe, très populaires chez les plus jeunes.

Image 1 : Cigarette électronique : Juul stoppe la vente de ses pods à la menthe

Juul essaie de redorer son image en cessant la vente de ses pods à la menthe, les préférés des lycéens

Juul n’en finit pas avec la série noire qui la touche. Le leader des cigarettes électronique est dans le viseur des autorités sanitaires suite à l’augmentation drastique des maladies des poumons au cours des dernières années. Aux Etats-Unis, plus de 2000 malades ont été recensés dont 39 sont morts. Même si l’on ignore quelle molécule est responsable, l’augmentation du nombre de malades suit celui du nombre de consommateurs de ce genre de produits.

La FDA, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, a donc commencé sa pression sur Juul, qu’elle considère, en tant que leader du marché, comme très largement responsable du phénomène. La marque avait commencé par arrêter la promotion de ces produits après que Donald Trump ait déclaré que les cigarettes électroniques ne devraient pas être aromatisées. Plus tard, elle stoppait la vente de ses « pods » à la mangue et autres saveurs visant particulièrement les jeunes.

Cigarette électronique : des liquides contaminés par des toxines microbiennes

Aujourd’hui, la marque va plus loin en retirant du marché ses recharges au goût menthe, les plus appréciées des lycéens américains. Seulement une semaine après avoir été accusée par un ancien cadre d’avoir vendu un million de cigarettes avariées, ce qui n’est pas une première, Juul cherche donc à se faire oublier le temps que la tempête passe. Mais vu la situation, il est peu probable que cela suffise, l’entreprise ayant déjà annoncé qu’elle licencierait 500 personnes d’ici la fin de l’année.

Il convient donc d’arrêter de vapoter et de transformer sa cigarette électronique en console portable.

Source : Slashgear