Accueil » Actualité » L’IA de l’Agence spatiale européenne fait des débuts fracassants

L’IA de l’Agence spatiale européenne fait des débuts fracassants

Image 1 : L'IA de l'Agence spatiale européenne fait des débuts fracassants
Image 2 : L'IA de l'Agence spatiale européenne fait des débuts fracassants

L’Agence spatiale européenne a construit une IA pour ses astronautes. Baptisé « CIMON » (Crew Interactive Mobile Companion), l’assistant numérique est enfin opérationnel à bord de l’ISS, les tests sont en cours. Les membres de l’équipage ont partagé une vidéo. Apparemment, CIMON éprouve des émotions.

Le minuscule robot possède des ventilateurs lui permettant de se déplacer, ils contribuent aussi à son équilibre dans l’environnement sans gravité de la station. Les astronautes ont remarqué que CIMON répond aux commandes vocales. Il fait aussi des suggestions pertinentes. Mais la suite de cette première simulation a donné des résultats étranges.

CIMON s’est énervé

Après avoir lancé sa fonction musique, le petit robot s’obstine à ne parler que de musique. Comme il dérivait lentement vers le plancher, l’astronaute Alexander Gest l’a repositionné. Brusquement, CIMON s’est mis en colère en qualifiant Gest de « méchant ». Il lui a aussi demandé : « Ça ne te plaît pas d’être ici avec moi ?« 

Face aux rires de l’astronaute, l’IA a suggéré que ce dernier devait avoir faim et lui a demandé s’il souhaitait un rappel quand viendra le moment de déjeuner. Clairement, l’IA de l’ASI n’est pas tout à fait au point mais ses débuts sont encourageants malgré tout. 

Lire aussi : Trump veut privatiser la Station spatiale internationale dès 2024