Accueil » Actualité » Energie renouvelable : comment générer 140 volts avec de la pluie ?

Energie renouvelable : comment générer 140 volts avec de la pluie ?

Une équipe de chercheurs est parvenue à tirer de l’électricité à partir de gouttes de pluie pour améliorer l’efficacité des panneaux solaires. Une seule goutte génère une tension de 140 volts, et permet d’éclairer jusqu’à 100 LED pendant un bref instant.

Avec la fin annoncée des énergies fossiles et le dérèglement climatique, nous nous tournons vers d’autres formes de production d’électricité. En attendant la maîtrise de la fusion nucléaire, ce sont les énergies renouvelables qui se développent le plus, notamment les panneaux photovoltaïques. Leur rendement est encore assez faible (15 % en moyenne), et il faut compter sur la présence du soleil pour qu’ils soient efficaces. Cependant, l’arrivée de l’intelligence artificielle, et la forte diminution de leur coût de production en font l’une des énergies renouvelables les plus rentables du marché. Une équipe de recherche de l’université de Suzhou est parvenue à les rendre plus efficaces en tirant également de l’électricité à partir des gouttes de pluie qui tombent à leur surface.

Image 1 : Energie renouvelable : comment générer 140 volts avec de la pluie ?

Des panneaux solaires dans l’Espace pour alimenter la Terre en énergie

L’équipe de recherche a mis au point un revêtement qui permet de stocker la charge des gouttes de pluie pour générer de l’électricité. L’idée n’est pas nouvelle, mais cette technologie est plus simple, et offre un rendement 1000 fois supérieur aux précédentes. Une seule goutte permet de générer une tension de 140 volts pour éclairer 100 LED pendant un bref instant. Le panneau photovoltaïque est recouvert de deux couches de polymère transparentes qui captent l’électricité statique induite par le glissement de la goutte sur la surface. 

La pluie ne sera source d’énergie que dans 3 à 5 ans

Combiné à l’énergie solaire, l’électricité générée par la pluie améliore significativement le rendement du dispositif. Les chercheurs estiment être en mesure de livrer un prototype industriel d’ici 3 à 5 ans. La technologie nécessite encore d’être améliorée pour passer du laboratoire à un usage commercial. Plus compacte et plus efficace, elle pourrait donner naissance à toute sorte d’objets ou de structures capables d’accumuler de l’énergie à partir d’eau, notamment des vêtements ou des éoliennes. 

Google investit 2 milliards de dollars dans les énergies renouvelables

Source : Nature