Comment préparer son voyage dans l’espace

Image 1 : Comment préparer son voyage dans l’espace

L’espace, nouvelle destination touristique

Il y a tourisme spatial et tourisme spatial… Pour le moment, seuls quelques non professionnels de l’espace ont eu la possibilité à ce jour d’effectuer des vols à bord d’un vaisseau spatial Soyouz afin de rejoindre et de séjourner dans la Station spatiale Internationale pour un prix variant de 20 à 35 millions de dollars (de l’homme d’affaires californien Dennis Tito en 2001 à Guy Laliberté, le fondateur du Cirque du Soleil,  en 2009 ). Mais un autre type de tourisme de l’espace plus « accessible » se développe depuis 2004 via une myriade de projets et, en particulier, celui de la société Virgin Galactic du milliardaire britannique Richard Branson et son avion spatial suborbital SpaceShipTwo

Ce dernier, qui a effectué son premier vol d’essai (captif) en mars 2010 et son premier test moteur en vol le 29 avril 2013, peut emporter deux pilotes et six passagers après avoir été largué à environ 15 000 mètres d’altitude depuis un avion porteur. Initialement prévu pour fin 2013, son premier vol commercial devrait, aux dernières nouvelles, avoir lieu au cours du premier trimestre 2014.

Ce type de voyage spatial est plus accessible car beaucoup moins cher (200 000 $ tout de même). Mais il est aussi moins contraignant pour les organismes dans la mesure où il n’est question que d’un vol suborbital de 2 à 3 heures à 100 km au-dessus de la surface terrestre. Il ne nécessite donc que 2 ou 3 jours de formation entrainement préalable.

Mais en quoi consiste exactement une formation de ce type ? Clara Moskiwitz de Space.com (édité comme Tom’s Guide par TechMediaNetwork) l’a testée pour nous.