Accueil » Dossier » Comparatif de caméscopes HD

Comparatif de caméscopes HD

1 : Quatre caméscopes HD au banc d'essai 2 : Prise en main des caméscopes 3 : Canon : full options 4 : Panasonic : premières impressions 5 : Hitachi Blu-ray : attention danger 6 : Sony : simple mais efficace 7 : Le rendu des couleurs 8 : Une journée dans la rue pour le contraste 9 : La mise au point devient folle 10 : La nuit, cela se complique 11 : A la lueur d'une bougie 12 : Bilan des tests 14 : HD ne rime pas toujours avec qualité

Sauvegarder et monter ses vidéos

Autant vous avertir tout de suite, ces caméscopes enregistrent au format AVCHD (Advanced Video Codec High Definition). Si cela permet d’obtenir des vidéos en full hd, ce format reste encore très pénible à traiter. Pour monter une vidéo encodée en AVCHD et à l’heure actuelle, peu de logiciels de montage gèrent le AVCHD, il faut bien souvent la ré encoder en M2TS, un format plus facilement reconnu. Adieu l’aspect grand public… Sans parler de la configuration nécessaire à un ordinateur pour monter des vidéos en Full HD… non possesseurs d’ordinateurs Core 2 Duo avec 2 Go de RAM, passez votre chemin.

En contre partie, le format DV reste le plus simple et le plus répandu pour monter des vidéos. Il suffit de connecter le caméscope à une prise Firewire, c’est automatiquement reconnu. La capture se fait en temps réel vu que les informations sont stockées sur une bande. Il faut donc enregistrer et rembobiner en temps réel. C’est long mais cela enregistre par séquences facilement reconnues par tous les logiciels de montage.

Image 1 : Comparatif de caméscopes HDLe Panasonic propose un logiciel qui permet de convertir les vidéos obtenues sur la carte mémoire. Baptisé HD Writer, c’est un logiciel propriétaire qui présente les vidéos sous forme de vignettes. Il permet de les mettre bout à bout mais on ne fait pas ce que l’on veut avec. Il faudra relier le caméscope au secteur pour assurer le transfert de vidéos.

Pour voir vos vidéos sur une TV, c’est très simple, il suffit de relier le caméscope à une TV via un câble HDMI. C’est rapide et cela marche très bien.

Mise en garde

Attention, il ne faut surtout pas modifier votre carte mémoire, celle-ci doit être formatée par le caméscope. Si vous comptiez vous en servir comme support de stockage externe oubliez. Même avec les fichiers sources, si la carte mémoire a été modifiée ou formatée par un ordinateur, vous ne pourrez plus lire vos fichiers. Cet avertissement est également valable pour le Sony. De plus, la caméra bloque l’enregistrement. De la même façon, vous ne pourrez pas exporter les vidéos sur la carte vers le PC puis les récupérer sur la carte, la caméra ne les reconnaîtra plus !

Image 2 : Comparatif de caméscopes HDSony propose également un petit logiciel propriétaire nommé Picture Motion Browser qui permet de traiter le AVCHD. L’installation est longue, comptez 20 minutes. C’est également compliqué pour importer les fichiers. Au final, il faudra ré encoder les fichiers via Nero 8 par exemple pour pouvoir les monter avec un logiciel de montage (Premiere…). Un bon point, la PS3 lit les vidéos stockées sur la carte, si vous ne disposez pas de lecteur Blu-ray ou de console de jeux, il suffit de relier le caméscope à la télévision.

Des soucis avec Corel…

Image 3 : Comparatif de caméscopes HDCanon propose des logiciels pour gérer les photos mais rien de spécial pour les vidéos. Un DVD du logiciel Corel est fourni mais celui-ci ne marchait pas. Il faut en effet activer Corel à l’aide d’un code obtenu sur Internet mais le lien renvoyait vers une erreur. Bref, peu pratique même si nous nous abstiendrons de tout commentaire. En l’occurrence, nous n’avons pas pu traiter nos vidéos obtenues. Par contre, pour obtenir un DVD lisible sur une platine, il faut le finaliser, cela prend quelques secondes. Le mini DVD est ensuite lu sur les platines qui ne mangent pas les disques.

Image 4 : Comparatif de caméscopes HDHitachi propose étonnamment l’interface la plus simple. L’appareil est reconnu de suite en branchant le câble USB. L’installation du logiciel est rapide, les informations s’affichent sous forme d’onglets. Le visionnage demande un temps assez long, un bouton permet d’importer les séquences en M2TS. C’est simple mais très long. Gros point d’interrogation concernant le câble HDMI. Le caméscope n’a pas été reconnu sur une TV FULL HD… ni via une carte d’acquisition vidéo.

Sommaire :

  1. Quatre caméscopes HD au banc d'essai
  2. Prise en main des caméscopes
  3. Canon : full options
  4. Panasonic : premières impressions
  5. Hitachi Blu-ray : attention danger
  6. Sony : simple mais efficace
  7. Le rendu des couleurs
  8. Une journée dans la rue pour le contraste
  9. La mise au point devient folle
  10. La nuit, cela se complique
  11. A la lueur d'une bougie
  12. Bilan des tests
  13. Sauvegarder et monter ses vidéos
  14. HD ne rime pas toujours avec qualité