Accueil » Actualité » Covid-19 : comment limiter les risques de transmission du coronavirus en voiture ?

Covid-19 : comment limiter les risques de transmission du coronavirus en voiture ?

La Covid-19 se transmet plus facilement dans un espace confiné, mais qu’en est-il de l’habitacle des voitures ? Des chercheurs ont étudié le flux d’air à l’intérieur d’une voiture pour déterminer les risques de transmission du coronavirus.

Un homme assis à l'intérieur d'une voiture
Un homme assis à l’intérieur d’une voiture – Crédit : Charles Deluvio / Unsplash

En cette période de pandémie, certains moyens de transport sont plus risqués que d’autres. Nous savons déjà que voyager en avion est relativement sécurisé tant que les mesures de sécurité, telles que le port du masque qui réduit de 65 % les risques d’infection, sont appliquées. Par contre, les transports en commun sont loin d’être aussi sécurisés à cause du nombre de passagers. Il en va d’ailleurs de même pour les lieux publics. En termes de contamination, les restaurants, les salles de sport, les hôtels et les cafés sont les plus risqués. Des chercheurs de l’université Brown aux États-Unis ont réalisé la première étude concernant les trajets en voiture et la transmission du coronavirus.

Deux personnes assises en diagonale avec les quatre vitres de la voiture ouvertes

Les chercheurs se sont servis de plusieurs modèles informatiques pour étudier le flux d’air dans l’habitacle d’une voiture. Tous les tests ont été simulés avec une voiture de la taille d’une Toyota Prius roulant à environ 80 km/h. Deux personnes étaient assises en diagonale dans cette voiture. Cet arrangement est le plus sécurisé pour toutes les personnes qui cherchent à respecter la distanciation sociale.

Qu’advient-il des aérosols lorsqu’il y a un flux d’air à l’intérieur de la voiture ? En plus d’introduire un courant d’air, les chercheurs ont également simulé l’ouverture des vitres ainsi que l’utilisation de la climatisation et du chauffage. D’après Asimanshu Das qui est co-responsable de cette étude, « conduire avec les vitres fermées et la climatisation ou le chauffage allumés est certainement le pire des scénarios, selon nos simulations informatiques ». Les résultats de cette étude sont donc plutôt contre-intuitifs. En effet, de nombreuses personnes se servent sûrement du système de climatisation en pensant limiter les risques de transmission.

Enfin, les chercheurs ont découvert le meilleur scénario pour limiter au plus possible les risques de transmission du coronavirus. Il faut tout simplement laisser les quatre vitres de la voiture ouvertes. Asimanshu Das a tenu à ajouter que même une ou deux vitres ouvertes « est mieux que de toutes les fermer ». D’ailleurs, il vaut mieux ouvrir les vitres opposées à chacune des deux personnes pour obtenir une meilleure dispersion des aérosols. De plus, il est important de préciser que le conducteur est toujours plus à risque que les passagers, peu importe le scénario. Bien entendu, tous les occupants de la voiture doivent porter un masque de protection, même si les vitres sont ouvertes. Récemment, d’autres chercheurs ont développé un outil qui calcule les risques de transmission en intérieur.

Source : BGR