Accueil » Actualité » Covid-19 : un mécanisme d’activation de l’infection par une « porte cachée » découvert

Covid-19 : un mécanisme d’activation de l’infection par une « porte cachée » découvert

La recherche sur les infections dues au Covid-19 avancent à grands pas, avec la découverte d’un étonnant mécanisme d’activation du virus.

La recherche n’en finit plus d’avancer. Depuis l’apparition du SARS-Cov-2, les scientifiques tentent de comprendre les mécanismes d’infection, entraînant la plupart du temps des syndromes respiratoires aigus, touchant au passage les cellules humaines. Au début de la pandémie, une chimiste de San Diego a développé une visualisation détaillée de la protéine de pointe SARS-CoV-2 qui se verrouille efficacement sur nos récepteurs cellulaires. Mais les choses vont désormais encore plus loin.

Covid-19 : une nouvelle découverte majeure
Covid-19 : une nouvelle découverte majeure – Crédit : Université de San-Diego

L’équipe a découvert comment les glycanes, des molécules qui constituent un résidu sucré sur les bords de la protéine de pointe, agissent comme des passerelles d’infection.

Covid-19 : le mécanisme d’infection enfin percé ?

« Nous avons essentiellement compris comment la pointe s’ouvre et infecte réellement. C’est un secret important du pic dans la façon dont il infecte les cellules. Sans cette porte, le virus est fondamentalement rendu incapable d’infection » explique ainsi Amaro, professeur de chimie à l’origine de cette nouvelle étude. Cette découverte représente une nouvelle étape importante dans la recherche d’un traitement efficace. Le but est désormais de trouver comment bloquer « pharmacologiquement » les portes des glycanes. Si un médicament a ce pouvoir, le virus serait alors dans l’incapacité de contaminer les cellules humaines.

« Nous avons pu assister à l’ouverture et à la clôture. C’est l’une des choses vraiment intéressantes à prendre en compte. Sans nos travaux, cela aurait sûrement été ignoré. C’est seulement parce que nous avons capturé le film de l’ensemble du processus que vous voyez le virus réellement faire son travail » ajoute Amaro.

Il semble désormais acquis que cette découverte va considérablement accélérer la mise au point d’un traitement efficace. Pour l’heure, seule la vaccination de masse permet de freiner l’épidémie. Mais sur le long terme, la mise au point d’un médicament risque bien de changer la donne. Le compte à rebours est officiellement lancé.

Source : Phys.org