Accueil » Actualité » Covid-19 : et si c’était une maladie saisonnière ?

Covid-19 : et si c’était une maladie saisonnière ?

Est-ce que le virus SARS-CoV-2 est sensible à la météo ? Telle est la question que se posent les scientifiques. Beaucoup espèrent que l’arrivée des beaux jours va aider à endiguer la propagation de Covid-19. Ce n’est cependant pas certain.

Image 1 : Covid-19 : et si c’était une maladie saisonnière ?
Crédits : Asad Photo Maldives / Pexels & CDC/ Alissa Eckert, MS; Dan Higgins, MAMS

Le printemps est le symbole du renouveau et de l’espoir. Les températures remontent, le soleil est plus présent, mais est-ce suffisant pour contribuer à stopper la pandémie ? Les avis des scientifiques sont mitigés sur la question. Plusieurs études cherchant à identifier l’impact de la température sur le virus SARS-CoV-2 ont été réalisées, mais elles ne sont pas toutes concluantes. En effet, selon un rapport de l’Académie nationale des sciences, de l’ingénierie et de la médecine (États-Unis), « il y a des restrictions importantes dans toutes les études présentées, principalement liées à la qualité des données et à la limitation du temps et de l’emplacement, la pandémie étant principalement dans les régions tempérées pendant les mois d’hiver ».

Le Covid-19 toucherait plus ceux qui n’auraient pas le vaccin BCG

La propagation serait-elle affaiblie par les températures plus clémentes ?

Par exemple, une étude en Chine au début de l’épidémie avait trouvé que le nombre de cas confirmés diminuait de 36 à 57% lorsque la température augmentait de 1°C. D’autres études ont découvert que lorsque la température ou l’humidité augmentent, le taux de transmission du virus diminue. Enfin, une énième étude affirmait que 90% de la transmission mondiale jusqu’au 22 mars s’était effectuée à des températures entre 3 et 17°C.

Image 3 : Covid-19 : et si c’était une maladie saisonnière ?

Solimo – Savon pour les mains, 0% alcool (4x500ml)

11,99€ > Amazon

Les résultats de ces études (et il y en a encore plus) sont contradictoires et leurs données ne sont pas assez fiables pour en tirer une conclusion. Elles ne permettent donc pas de savoir définitivement si le climat plus chaud permettra de lutter contre la propagation.

Coronavirus : même si vous n’avez plus de symptômes, le Covid-19 peut être encore en vous

Nous savons déjà que d’autres coronavirus ainsi que l’influenza (grippe) sont en général saisonniers avec des pics de propagation durant les mois d’hiver. Hélas, rien ne prouve que le SARS-CoV-2 va agir de la même manière. Il faut donc continuer à respecter les précautions sanitaires jusqu’à ce qu’on en sache davantage sur la propagation. Et même si celle-ci diminue fortement avec les beaux jours, cela ne signifie pas pour autant que le virus soit éradiqué.

Coronavirus : non, les enfants ne sont pas immunisés contre le Covid-19

Source : Business Insider