Accueil » Actualité » Covid-19 : les objets connectés vont bientôt accueillir le système de traçage du coronavirus

Covid-19 : les objets connectés vont bientôt accueillir le système de traçage du coronavirus

Les objets connectés portables tels que les montres et les bracelets connectés pourraient bientôt accueillir le système de notifications d’expositions au Covid-19 développé par Apple et Google qui est déjà présent sur les smartphones.

Image 1 : Covid-19 : les objets connectés vont bientôt accueillir le système de traçage du coronavirus
Crédit : Burst / Pexels

Le Bluetooth Special Interest Group, aussi appelé Bluetooth SIG, vient d’annoncer qu’il travaille sur une mise à jour Bluetooth. Celle-ci va permettre aux objets connectés portables de se transformer en outils de traçage du Covid-19. Il s’agit du système développé en collaboration par Apple et Google. Il a été déployé en tant qu’API dans les mises à jour d’Android et d’iOS. Son rôle est d’avertir les personnes ayant été en contact le Covid-19 grâce à la technologie Bluetooth.

Ce système de traçage s’adresse surtout aux personnes ne possédant pas de smartphones

Selon le SIG, le système de traçage sur les objets connectés portables « s’adresse aux groupes de population où l’utilisation de smartphones reste faible, y compris les enfants de l’école primaire et les personnes âgées vivant dans des établissements médicalisés ». Bien qu’il y ait des milliards d’utilisateurs de smartphones à travers le monde, tout le monde n’en possède pas forcément.

Cette mise à jour Bluetooth qui permettra le suivi de l’exposition au Covid-19 devrait être disponible dans quelques mois. Les appareils qui seront compatibles avec cette mise à jour regroupent les montres connectées, les capteurs d’activités ou même les bracelets connectés. Prenons l’exemple d’un enfant qui passe la journée à l’école avec son bracelet. Les données peuvent être transférées sur le smartphone de ses parents qui peuvent alors surveiller s’il a été exposé au Covid-19. Pour le moment, plus de 130 entreprises participent à l’arrivée du système de traçage sur les objets connectés. Celui-ci proposera bien entendu la même confidentialité et le même niveau de sécurité des données que celles du système utilisé sur les smartphones.

L’API de Google et Apple, baptisée ENS (Exposure Notifications System) en anglais, n’a pas été utilisée par le gouvernement français pour l’outil StopCovid qui est téléchargeable sur l’App Store et le Play Store depuis déjà plusieurs mois. Bien que cette application garantisse l’anonymat des utilisateurs, ces derniers ne sont pas assez nombreux à s’en servir pour permettre son efficacité optimale. En effet, StopCovid n’a été téléchargée que 2,3 millions de fois et n’a envoyé au total que 72 alertes. La population serait peut être moins réticente à utiliser un système de suivi de l’exposition sur les montres connectées.

Source : Pocket-lint