Accueil » Actualité » Covid-19 : les personnes souffrant de l’œsophage de Barrett pourraient contracter le virus par la nourriture

Covid-19 : les personnes souffrant de l’œsophage de Barrett pourraient contracter le virus par la nourriture

La Covid-19 pourrait se transmettre d’une manière inhabituelle chez les personnes souffrant de l’œsophage de Barrett. Selon une nouvelle étude, il serait éventuellement possible de contracter le coronavirus par la nourriture et les boissons.

Alors que la Covid-19 continue de se propager dans le monde et que la France pourrait faire face à un troisième confinement, les chercheurs étudient sans relâche le coronavirus et ses modes de transmission. Comme l’Organisation mondiale de la santé l’indique, « le virus peut se propager lorsque de petites particules liquides sont expulsées par la bouche ou par le nez quand une personne infectée tousse, éternue, parle, chante ou respire profondément ». Nous savons déjà que les risques de transmission sont plus élevés en intérieur, mais qu’en est-il de la nourriture et des boissons ?

Une femme achète des fruits avec un masque de protection
Une femme achète des fruits avec un masque de protection – Crédit : Anna Shvets / Pexels

Pour le moment, aucune contamination par ingestion de nourriture n’a été enregistrée dans le monde depuis le début de la pandémie. Cependant, des chercheurs de l’institut de Recherche Saint-Louis ont découvert que certaines personnes pourraient effectivement contracter le SARS-CoV-2 par la nourriture et les boissons contaminées.

Certaines personnes risqueraient de contracter le coronavirus en mangeant et buvant

Selon l’étude des chercheurs, les cellules de l’œsophage de patients atteints de la maladie de Barrett ont des récepteurs pour le coronavirus. Elles peuvent donc être infectées par le SARS-CoV-2. L’œsophage de Barrett est une maladie qui est diagnostiquée suite à une complication du reflux gastro-œsophagien chronique.

Si une personne en bonne santé avale des particules virales, celles-ci sont détruites par l’acide gastrique. Cependant, dans le cas des patients souffrants de reflux gastro-œsophagiens, la contamination aurait lieu dans l’œsophage, bien avant que les particules virales soient détruites par l’acide gastrique. Pour le moment, le Dr. Jason C. Mills tient à rappeler que : « il n’y a encore aucune preuve que les personnes atteintes de l’œsophage de Barrett ont des taux de contamination par la Covid-19 plus élevés ou sont plus à risque, mais cela s’explique en partie par le fait que les études n’ont pas été faites ». Pour ces patients, porter un masque qui bloque 99,9% des particules ne suffirait pas à les protéger.

De plus, ces personnes sont souvent soignées avec des médicaments appelés inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP. Ceux-ci servent à réduire la production d’acide dans l’estomac. Cela pourrait poser un autre problème si le coronavirus est capable d’infecter les cellules intestinales à cause d’un manque d’acidité.

En tout cas, les chercheurs sont maintenant en train de déterminer les risque encourus par les personnes souffrant de l’œsophage de Barrett. Cette étude souligne l’importance de se faire vacciner contre la Covid-19, même si le vaccin n’offre pas une immunité immédiate.

Source : BGR