Accueil » Actualité » Covid-19 : un masque qui devient phosphorescent au contact du SARS-CoV-2

Covid-19 : un masque qui devient phosphorescent au contact du SARS-CoV-2

Des masques qui limitent la propagation du SARS-CoV-2 et qui établissent un diagnostic rapide, c’est l’idée d’un groupe de chercheurs du MIT et d’Harvard. Le dispositif devrait être au point d’ici quelques semaines, et pourrait être commercialisé pour environ 20 dollars.

Image 1 : Covid-19 : un masque qui devient phosphorescent au contact du SARS-CoV-2
Crédit : vperemen

À mesure que le nombre de contaminés recule, les mesures de confinement s’assouplissent. La pandémie n’est pas pour autant derrière nous. On ignore encore si le virus présente un caractère saisonnier, et en l’absence de vaccin, il reste susceptible de frapper à nouveau et de nous renvoyer chez nous. C’est d’ailleurs un triste scénario qu’envisagent certaines études qui suggèrent que des périodes de confinement pourraient s’étendre jusqu’en 2022

Les gestes barrières et le port du masque apparaissent comme des moyens clés pour prévenir une seconde vague de SARS-CoV-2. Ils sont désormais rendus obligatoires pour se rendre dans des espaces publics, et Face ID, le système de reconnaissance faciale d’Apple facilite son usage. Des chercheurs du MIT et de Harvard se sont associés pour lui attribuer une seconde fonction. En plus de protéger les autres de la contamination, il peut également dresser un diagnostic rapide et efficace pour détecter le virus.

En 2016, le groupe de chercheurs a présenté son nouveau type de masque équipé de capteurs capables d’identifier des ARN et ADN particuliers pour devenir phosphorescent en cas d’infection. Le dispositif a déjà prouvé son efficacité avec certains virus tels que le SARS de 2003, l’hépatite C, Zika ou Ebola, et sera bientôt capable de reconnaître le nouveau coronavirus. Les premiers résultats encourageants laissent penser que le masque sera prêt dans quelques semaines seulement.

Covid-19 : les chercheurs ont trouvé des anticorps qui bloquent le SARS-CoV-2

Covid-19 : Un masque phosphorescent pour un diagnostic rapide et bon marché

Le masque et ses capteurs coûteraient environ 20 dollars plus 1 dollar pour tester la phosphorescence. Un coût bien inférieur aux tests qu’on utilise actuellement, et surtout plus rapide puisqu’il demande seulement deux à trois heures. Ce nouveau type de masque pourrait remplacer avantageusement les contrôles de températures. Ils sont certes instantanés, mais ne permettent pas de détecter les personnes contaminées dites asymptomatiques et les malades en période d’incubation.

StopCovid : l’app du gouvernement va-t-elle vous traquer indéfiniment ?

Source : Business Insider