Accueil » Actualité » Covid-19 : ce spray nasal offrirait une protection temporaire

Covid-19 : ce spray nasal offrirait une protection temporaire

Des chercheurs finlandais ont mis au point un spray nasal qui pourrait offrir une protection temporaire contre le coronavirus en empêchant le virus d’infecter les cellules. Ce nouveau traitement par pulvérisation nasale semble prometteur.

La pandémie de Covid-19 n’est pas encore sous contrôle même si la moitié de la population mondiale (50,4 % de la population au 9 janvier 2022) est complètement vaccinée. Le nouveau variant Omicron apparu en Afrique du Sud se propage très rapidement à cause de sa forte contagiosité. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, le risque présenté par le variant Omicron est « très élevé ».

Covid-19
Covid-19 – Crédit : Martin Sanchez / Unsplash

Face à cette menace, les chercheurs essaient de trouver un moyen de se protéger contre l’infection par le SARS-CoV-2. Des chercheurs finlandais ont ainsi créé un traitement par pulvérisation nasale qui empêcherait le virus d’infecter les cellules. Ce spray nasal est encore en cours d’expérimentation, mais les résultats sont très prometteurs.

À lire aussi > Covid-19 : une autre pandémie aussi mortelle arrivera d’ici 2078, selon une nouvelle étude

Le spray nasal offre une protection de 8 heures contre le coronavirus chez les souris

Le spray nasal ne sert évidemment pas à remplacer les vaccins qui offrent la meilleure protection possible contre la Covid-19. Le virologue Kalle Saksela de l’université d’Helsinki a expliqué que le spray a été testé sur des pseudovirus similaires aux différents variants du coronavirus.

Les pseudovirus ont été exposés à des boîtes de Pétri et des souris vivantes. Dans les deux cas, une seule dose de spray a empêché le virus d’infecter les cellules, que ce soit le variant Omicron, Delta ou encore le SARS-CoV-2 original de Wuhan. Les souris étaient protégées pendant huit heures après une dose. En fait, la molécule créée par les chercheurs finlandais cible une région spécifique de la protéine S qui ne mute pas autant que les autres. Cela signifie que le spray nasal pourrait être efficace contre tous les variants, y compris le très contagieux Omicron.

Kalle Saksela a conclu que « cette technologie est bon marché et hautement manufacturable, et l’inhibiteur fonctionne bien contre tous les variants ». Avant de pouvoir être utilisé sur les humains, le spray nasal doit terminer les essais cliniques. Ces derniers n’ont pas encore commencé. Les chercheurs vont aussi travailler sur un spray nasal similaire pour se protéger des infections respiratoires.

Source : Gizmodo