Accueil » Actualité » Covid : tests PCR payants, lieux inaccessibles, pass sanitaire obligatoire, ce qui change bientôt

Covid : tests PCR payants, lieux inaccessibles, pass sanitaire obligatoire, ce qui change bientôt

Emmanuel Macron vient d’annoncer la fin de la gratuité des tests PCR et la limitation d’accès à de nombreux lieux pour les personnes non vaccinées ou non testées. Le pass sanitaire devient la norme et doit être adopté au plus vite, selon les propos du président de la République.

Ce 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a tenu à s’adresser aux Français pour une mise au point de la situation épidémiologique en Métropole et en outre-mer. Le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche. Une préoccupation qui pousse le chef de l’État à prendre des mesures radicales.

Image 1 : Covid : tests PCR payants, lieux inaccessibles, pass sanitaire obligatoire, ce qui change bientôt
Emmanuel Macron, 12 juillet 2021 – Crédit capture : Tom’s Guide

Contrairement à il y a un an, nous avons le vaccin désormais, s’est félicité Emmanuel Macron. « Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, et plus nous éviterons les hospitalisations », ajoute-t-il. Néanmoins, l’obligation de vaccination pour tous les Français n’est pas encore sur la table, mais pourrait revenir en septembre.

Vers des sanctions et des pénalités pour les non vaccinés ?

Pour l’instant, c’est le personnel soignant qui est visé. Ils ont jusqu’au 15 septembre 2021 pour être vaccinés contre le Covid-19. Passée cette date, « des contrôles et des sanctions seront prises », assure Emmanuel Macron.

Des campagnes seront menées dans les collèges et lycées dès la rentrée pour vacciner les jeunes à partir de 12 ans. L’objectif est de vacciner au plus vite le plus grand nombre de Français, que les derniers bastions d’irréductibles tombent. En ce sens, les tests PCR deviendront payants à partir de l’automne 2021, cela pour éviter d’y avoir recourt alors que l’on pourrait être vacciné.

Comme dit en préambule, un certain nombre de lieux nécessiteront un pass sanitaire valide pour y circuler. « Concrètement, pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra, pour accéder à un spectacle, un parc d’attractions, un concert ou un festival, avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent », précise le chef de l’État, et ce dès le 21 juillet. La liste comprend également les restaurants, centres commerciaux, cafés, trains, hôpitaux, cars. Une mesure qui sera mise en application début août.

La pass sanitaire, c’est quoi ?

Le pass sanitaire, rappelons-le, est un document qui certifie que son porteur n’est pas porteur du Covid-19. Il peut renfermer jusqu’à trois informations :

  • preuve de vaccination (seulement si schéma vaccinal complet)
  • preuve d’un test négatif de moins de 48h
  • résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19 (datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois)

Ce pass sanitaire est remplit automatiquement. A chacun ensuite de le récupérer via la fonctionnalité Carnet de l’application TousAntiCovid ou de le télécharger sur le site Ameli. En cas de contrôle, il est aussi possible de présenter ses documents de vaccination ou de test PCR. Un QR code apparaît dans tous les cas. C’est lui qui est scanné à l’entrée des lieux nécessitant le pass sanitaire.

Actuellement, moins de 40% des Français disposent d’un schéma vaccinal complet. Plus de 50%, en revanche, on déjà reçu une dose d’un vaccin qui en nécessite deux. Si le nombre de cas augmente encore significativement, les admissions en réanimation sont en baisse.