Accueil » Actualité » Cruise Origin : le premier taxi électrique collectif entièrement autonome

Cruise Origin : le premier taxi électrique collectif entièrement autonome

General Motors et Honda présentent leur premier véhicule électrique pensé et conçu pour servir de taxi autonome. Privé de poste de conduite, le Cruise Origin dispose d’une cabine spacieuse et confortable pour accueillir jusqu’à 6 passagers.

Cruise ambitionne de révolutionner le transport urbain avec des véhicules électriques sans conducteur. La filiale de General Motors teste actuellement son service à San Francisco avec des Chevrolet Bolt modifiées que seuls ses employés peuvent emprunter. La firme dévoile Origin, son premier véhicule électrique autonome dédié à son futur service de taxi partagé. En se privant d’un poste de conduite, le van adopte un design original avec de larges portes coulissantes qui donne accès à une grande cabine pouvant accueillir jusqu’à six passagers. Il pourra également se décliner sous la forme d’un véhicule de livraison pour générer des revenus supplémentaires.

Image 1 : Cruise Origin : le premier taxi électrique collectif entièrement autonome

Subaru : focus sur les voitures électriques et hybrides à l’horizon 2030

La startup n’a rien précisé au sujet des caractéristiques techniques du véhicule, notamment son autonomie et les capteurs dédiés à la conduite automatisée. À son lancement, le service de taxi partagé sera constitué de Chevrolet Bolt, mais la firme estime pouvoir rapidement intégrer Origin à sa flotte. Pourtant, avant même de lancer la fabrication du van électrique, elle va se heurter à un obstacle. Les normes d’homologation sont prévues pour des véhicules avec conducteur. Cruise aura donc besoin de nombreuses exemptions qu’il tente actuellement d’obtenir auprès de l’administration nationale de la sécurité routière.

Taxi autonome : déjà plus de 6300 passagers ont voyagé sans chauffeur

Cruise estime pouvoir faire mieux et moins cher qu’Uber

Selon Dan Ammann, le PDG de Cruise, l’avenir appartient aux véhicules électriques partagés, et il prédit la fin de voitures individuelles dans les grandes villes. Il met notamment en avant le faible coût d’utilisation de son service. Sans détailler son mode de calcul, il explique que les usagers de Cruise pourront économiser 5000 dollars par an par rapport à une voiture individuelle. Pour que ce soit possible, Cruise devra proposer des tarifs inférieurs aux services de transport tels qu’Uber ou Lyft qui peinent à devenir rentable. Avec un coût de production estimé à plus de 300 000 dollars l’unité, on imagine mal comment la startup pourrait y parvenir.

Taxi volant : voici le concept d’Uber et Hyundai

Source : Wired