Accueil » Actualité » Cryptomonnaie Facebook : Visa, Mastercard et eBay quittent le projet Libra

Cryptomonnaie Facebook : Visa, Mastercard et eBay quittent le projet Libra

Les sociétés Visa, Mastercard et eBay viennent d’annoncer qu’elles se retiraient du consortium de Libra, la cryptomonnaie de Facebook. Après le départ de Paypal la semaine dernière, l’avenir du projet semble de plus en plus compromis.

Les principaux partenaires de Libra renoncent finalement à faire partie du projet de cryptomonnaie de Facebook, censé voir le jour en 2020. Le journal Financial Times révèle cette semaine qu’après Paypal, c’est au tour des géants des cartes bancaires Visa et Mastercard de se retirer de la Libra Association. Le site d’achats en ligne eBay et le système de paiement Stripe leur ont également emboîté le pas en annonçant officiellement leur départ.

Image 1 : Cryptomonnaie Facebook : Visa, Mastercard et eBay quittent le projet Libra

Libra perd ses principaux partenaires

Le projet Libra commence sérieusement à battre de l’aile. Les nombreuses inquiétudes qui entourent la stabilité de la cryptomonnaie ou encore sa fiabilité en terme de protection des données a fini par repousser ses principaux acteurs. La monnaie virtuelle, dont le lancement est prévu l’année prochaine est mal accueillie par les gouvernements, qui craignent de voir une société privée si puissante venir faire de l’ombre aux systèmes bancaires traditionnels.

Les groupes partenaires du projet semblent donc tour à tour céder à la pression des institutions politiques et financières. Les entreprises savent en effet que leur implication pourrait attirer un peu trop l’attention des autorités sur leurs activités. Toutes les sociétés présentes dans la Libra Alliance font actuellement l’objet de demandes strictes des la part des législateurs qui s’intéressent notamment aux précautions prises dans le domaine du blanchiment d’argent. Selon ses détracteurs, l’association Libra n’a pas fourni d’explications suffisantes sur la manière dont la cryptomonnaie protégera les consommateurs et luttera contre ses potentielles utilisations frauduleuses.

En plus de devoir convaincre les principaux investisseurs de rester dans le projet, Mark Zuckerberg devra à nouveau se présenter devant le Congrès Américain le 23 octobre prochain pour défendre sa monnaie. Malgré cette série de désistements et d’obstacles, la Libra Alliance ne baisse pas les bras. Dante Disparte, l’un de ses représentants, a déclaré aujourd’hui : « Nous avons hâte de tenir la réunion inaugurale du conseil de l’association Libra dans 3 jours, et d’en annoncer les premiers membres ».

Source : Financiel Times