Accueil » Actualité » Cryptomonnaies : comment fonctionnent les plateformes de trading ?

Cryptomonnaies : comment fonctionnent les plateformes de trading ?

Pour se lancer dans le trading de cryptomonnaie, la meilleure solution est de recourir à un courtier en ligne, aussi appelé broker. Mais attention, pour choisir la meilleure plateforme de ce genre, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Bitcoin, Ethereum, Ripple, Dogecoin, LiteCoin… les cryptomonnaies ont la cote et représentent un actif financier attractif. En matière d’investissement en crypto, plusieurs écoles s’affrontent. Une vision est d’épargner de la cryptomonnaie avec un objectif de long terme, ce que l’on appelle le stacking. Une autre stratégie consiste à parier sur l’évolution du cours à la baisse et à la hausse pour acheter au bon moment puis revendre au prix fort. Il s’agit du trading, une technique bien plus court-termiste qui peut permettre de réaliser des bénéfices rapidement.

crypto-monnaie

Le trading CFD via un courtier

Pour effectuer du trading de cryptomonnaie, la meilleure solution est de recourir à un courtier en ligne, aussi appelé broker. Pour choisir la meilleure plateforme de ce genre, plusieurs éléments sont à prendre en compte : le montant des différents frais, les actifs financiers compatibles, le service client ou encore les outils et les fonctionnalités mis à disposition de l’utilisateur. eToro est l’un des courtiers en ligne les plus connus, mais on peut aussi citer AvaTrade, Libertex, Admiral Markets, XTB et bien d’autres.

En passant par l’un de ces services, vous pourrez alors accéder aux fameux trades CFD (Contrat sur différence). Il s’agit essentiellement de conclure un contrat avec un courtier, qui va servir d’intermédiaire pour le trading. C’est une méthode populaire qui est utilisée dans le monde de la finance bien au-delà des cryptomonnaies, pour les échanges de matières premières, de devises, d’actions, d’indices…

Le trading par CFD n’implique pas l’actif réel (on ne fait que spéculer sur l’évolution de sa valeur) et fonctionne indépendamment du marché, ce qui le rend plus flexible que l’achat direct et permet de bénéficier de plus de marge de manoeuvre : l’accès aux marchés étrangers, le trading avec effet de levier, les fractions d’actions et la vente à découvert. L’effet de levier notamment est un mécanisme très demandé, qui permet d’augmenter rapidement sa capacité d’investissement pour réagir vite aux fluctuations du marché. Concrètement, le trader emprunte de l’argent à son courtier pour augmenter le retour sur investissement. Un dispositif à utiliser avec parcimonie donc, en prenant bien en compte ce que l’on peut se permettre ou non.

Buy & Hold vs Day Trading vs Scalping

Grâce aux outils mis à disposition par les brokers, le trader de cryptos va pouvoir mettre en place sa stratégie de trading. Trois grands axes se démarquent en la matière.

  • Le Buy & Hold est le fait de conserver ses actifs à moyen ou long terme et de miser sur des tendances générales plutôt que sur de micro-mouvements. Cette technique est moins stressante que les autres car l’investisseur n’a pas le sentiment de perdre ou de gagner de l’argent dès que le cours évolue. Il implique d’avoir une confiance dans le temps dans la cryptomonnaie acquise.

  • Le Day Trading est bien adapté au trading CFD ainsi qu’aux effets de levier. Comme son nom l’indique, il s’agit ici d’acheter et de revendre de la cryptomonnaie sur une seule journée, et donc de spéculer sur la variation de son prix en termes d’heures seulement. La plupart des courtiers appliquent des frais de financement overnight, c’est-à-dire que de faibles intérêts vous sont prélevés si vous souhaitez conserver des actifs d’un jour à l’autre. Le Day Trading permet d’éviter ces frais.

  • Le scalping est la méthode de trading la plus agressive, mais aussi la plus intense et la plus stressante. Bien réalisée, elle peut cependant amener à des gains très intéressants à court terme. On reprend le même principe que le Day Trading, mais cette fois-ci, ce n’est pas sur une fluctuation du cours sur des heures que l’on va miser, mais plutôt sur quelques minutes, voire quelques secondes.

Les plateformes de trading et les courtiers en ligne sont légion, renseignez-vous sérieusement à leur sujet et sur les avantages qu’ils offrent à leurs clients avant de vous lancer dans de telles opérations.

Définir des actions automatiques

Pour limiter les risques en tradant par CFD, surtout si vous activez un effet de levier, tout bon courtier en ligne propose des outils permettant de définir des seuils au-delà desquels vous choisissez de revendre vos actifs, et ce que le marché vous soit favorable ou défavorable.

  • Avec le Stop Loss, vous décidez d’une limite de valeur basse pour la ou les cryptomonnaies avec lesquelles vous effectuez du trading. Si le cours de la crypto descend et atteint ce seuil, vos actifs sont revendus automatiquement afin de limiter les pertes. L’un des avantages du CFD est que l’utilisateur a la main sur le Stop Loss, qu’il décide lui-même. En ayant recours à d’autres mécanismes, le Stop Loss peut être prédéfini et immuable.
  • Dans la même veine, le Take Profit est un seuil au-delà duquel vos actifs sont revendus automatiquement. Mais cette fois, la cryptomonnaie a pris de la valeur et vous choisissez de vendre pour réaliser un profit avant de prendre le risque que le cours ne retombe.

Il est fortement recommandé, voire indispensable, de paramétrer un Stop Loss dans une optique de trading. Le Taking Profit est plus optionnel et dépendra de vos objectifs.

Cet article est une publication sponsorisée par Cryptonaute.