Accueil » Actualité » Dangereux, les respirateurs d’Elon Musk risquent de propager le SARS-CoV-2

Dangereux, les respirateurs d’Elon Musk risquent de propager le SARS-CoV-2

Les respirateurs artificiels BiPAP qu’Elon Musk offre aux hôpitaux américains sont inefficaces dans la lutte contre le SARS-CoV-2. Pire, ils peuvent également être responsables de favoriser la propagation du virus.

Comme la plupart des pays européens, les États-Unis ont réagi tardivement à la pandémie de Covid-19 qui touche durement les états de la côte Est et de la côte Ouest. Pour soutenir les centres hospitaliers en manque de matériel, Ford, General Motors, Toyota, et Tesla se livrent à une course contre la montre pour produire des respirateurs artificiels. En attendant que ses unités de production soient prêtes, Elon Musk a annoncé qu’il allait livrer un millier de « respirateurs approuvés par la FDA », l’agence américaine chargée d’autoriser la mise en circulation des médicaments. Seuls 40 appareils ont été livrés aux hôpitaux de New York, et selon les responsables de santé, ils ne sont pas assez puissants pour être utilisés dans les unités de soins intensifs.

Image 1 : Dangereux, les respirateurs d’Elon Musk risquent de propager le SARS-CoV-2
BiPAP – Crédit : James Heilman, MD / CC BY-SA

Les appareils qu’Elon Musk s’est procurés sont des BiPAP fabriqués par ResMed. Mick Farrell, son PDG, a en effet confirmé l’achat de 1 000 « ventilateurs non invasifs à deux niveaux » âgés de 5 ans. Malheureusement, ces modèles sont totalement inefficaces en cas d’insuffisance respiratoire. Les BiPAP sont généralement utilisés pour traiter l’apnée du sommeil. Certains médecins ne les rangent même pas dans la catégorie des respirateurs.

Coronavirus : une vidéo montre les dégâts causés aux poumons par le virus

Les respirateurs BiPAP d’Elon Musk favorisent la propagation du coronavirus

Le don du PDG de Tesla est non seulement inadapté au traitement du SARS-CoV-2, mais il pourrait même se révéler dangereux en favorisant sa propagation. NPR rapporte que les scientifiques savent depuis des années que le dispositif peut accroître la propagation des maladies infectieuses en pulvérisant le virus. C’est d’ailleurs l’un des scénarios envisagés pour expliquer la vague de contamination qui a touché une maison de retraite de l’État de Washington. Depuis fin février, l’usage des BiPAP est même fortement déconseillé dans le milieu médical en ce qui concerne le traitement du Covid-19.

Image 3 : Dangereux, les respirateurs d’Elon Musk risquent de propager le SARS-CoV-2

Solimo – Savon pour les mains, 0% alcool (4x500ml)

11,99€ > Amazon

Dyson s’est également engagé à fabriquer 15 000 respirateurs artificiels sous la supervision des agences de santé anglaise. Contrairement aux constructeurs automobiles qui doivent adapter en profondeur leurs lignes de production, le fabricant d’aspirateurs et de purificateurs d’air devrait pouvoir équiper les hôpitaux très prochainement.

SpaceX transforme son usine pour produire du gel hydroalcoolique et des visières de protection

Source : Yahoo