Accueil » Actualité » Dépôt d’une plainte contre Facebook et Libra

Dépôt d’une plainte contre Facebook et Libra

L’application bancaire Current a déposé une plainte contre Facebook pour avoir copié son logo. Les tribunaux devraient donner raison à Current tant les logos sont similaires, mais Facebook pourrait ne pas être condamné, les deux logos ont été réalisés par la même agence de San Francisco.

Image 1 : Dépôt d’une plainte contre Facebook et Libra

Depuis son annonce en juin, la cryptomonnaie de Facebook est dans la tourmente. Ce sont d’abord les autorités américaines qui se sont inquiétées des risques que Libra pose sur la stabilité des marchés financiers, et sur son utilisation pour blanchir de l’argent ou pour financer des activités terroristes. Puis PayPal a annoncé son retrait du projet au moment ou la Commission européenne a sommé Facebook de s’expliquer au sujet de sa cryptomonnaie. Et enfin, Visa, MasterCard et Stripe ont eux aussi déclaré qu’ils quittaient le consortium Libra Alliance.

Le lancement de Libra prévu pour l’année prochaine est à nouveau compromis. Facebook est poursuivi par l’application bancaire Current pour avoir copié son logo. 

Facebook poursuivi pour avoir copié le logo de Current

Current a déposé une plainte contre Facebook jeudi dernier à New York. L’application bancaire reproche à Facebook d’avoir copié son logo pour sa filiale Calibra en charge de développer les services financiers liés à sa cryptomonnaie Libra. En effet, les logos des deux compagnies sont très similaires, les tribunaux américains donneront probablement raison à Current.

Selon coindesk, les deux logos auraient été crées par la même société de San Francisco : Character. Elle est bien sûr citée à comparaitre pour expliquer pourquoi elle a fourni des logos aussi ressemblants à deux de ses clients qui proposent des services similaires. Le PDG de Current, indique que sa société aurait travaillé avec l’agence Character pendant six mois avant la création de Calibra.

Le consortium Libra Association doit se réunir lundi pour la première fois, et avec le retrait de la plupart de ses membres fondateurs, l’avenir de la cryptomonnaie sera probablement au centre des discussions.

Source : Twitter