Accueil » Actualité » Des chercheurs ont atteint un débit internet extraordinaire de 44,2 Tb/s

Des chercheurs ont atteint un débit internet extraordinaire de 44,2 Tb/s

Un débit internet de 44,2 térabits par seconde (Tb/s), c’est la vitesse extraordinaire que des chercheurs australiens ont réussi à atteindre en utilisant une seule fibre optique. Un tel débit peut télécharger 10 000 films HD en une seconde.

Image 1 : Des chercheurs ont atteint un débit internet extraordinaire de 44,2 Tb/s
Crédit : Phys.org – CC0 Domaine Public

La demande en débit internet est en pleine croissance. Alors qu’on se contentait de 1 ou 2 Mb/s il y a quelques années, le débit moyen français atteignait déjà 30,4 Mb/s en décembre 2019. Et ce, grâce à l’arrivée de la fibre optique sur le territoire qui a donné un coup de boost à la moyenne. Elle offre des débits bien évidemment plus hauts que 30 Mb/s, mais il y a encore beaucoup de Français qui sont en dessous de la moyenne avec l’ADSL ou le câble. Pour ceux qui ont la chance d’avoir la fibre optique, leur débit varie en général entre 100 Mb/s et 100 Gb/s. En se référant à la moyenne française, la vitesse de 44,2 térabits par seconde (Tb/s) atteinte par les chercheurs est donc un million de fois plus rapide.

Fibre optique : quel est le meilleur forfait ?

Le débit a été atteint avec une seule fibre optique sur une distance de 75 km

Des chercheurs australiens de trois grandes universités (Monash, Swinburne et RMIT) ont formé une équipe pour trouver le débit internet le plus rapide pouvant être atteint avec une seule fibre optique. Le plus impressionnant ? Le test n’a pas été réalisé qu’en laboratoire, mais aussi en conditions réelles. En effet, d’après leur recherche publiée dans le journal Nature Communications, « nous avons réalisé le transfert de données sur 75 km de fibre optique standard en utilisant une seule source lumineuse ». Concrètement, cela veut dire que l’infrastructure actuelle permettrait d’utiliser un tel débit, du moins sur une distance de 75 km pour le moment.

Free, SFR, Orange, Bouygues, qui a la meilleure box Internet ?

Afin d’atteindre ce débit impressionnant, les chercheurs ont eu recours à ce qu’on appelle « un micropeigne à solitons » qui remplace à lui seul les 80 lasers infrarouges utilisés en temps normal. C’est une technologie qui est donc déjà compatible avec le réseau de fibre optique. D’ailleurs, l’objectif des chercheurs était de « démontrer la capacité des fibres optiques que nous avons déjà sur le terrain ».

Enfin, ce ne sont pas les utilisateurs lambda qui auront besoin d’avoir 44,2 Tb/s de débit à domicile, même si ce sont d’avides consommateurs de Netflix, de jeux vidéo en ligne et autres. Dans le futur, ce débit impressionnant se montrera surtout utile pour toutes les opérations liées au cloud, les centres de données, l’Internet des objets, etc.

Starlink : l’internet par satellite de SpaceX entre en bêta publique dans six mois

Source : Engadget