Accueil » Actualité » Des chercheurs transforment du CO2 en carburéacteur pour les avions

Des chercheurs transforment du CO2 en carburéacteur pour les avions

Des chercheurs ont réussi à transformer du CO2 en carburéacteur qui est utilisé pour alimenter les moteurs d’avions à réaction. Cette avancée scientifique rapproche l’industrie de l’aviation vers l’objectif de neutralité carbone, mais il reste encore du travail.

L’aviation commerciale contribue au changement climatique avec les émissions des gaz à effets de serre du transport aérien. La combustion de kérosène dans les réacteurs émet du dioxyde de carbone. Pour pallier à ce problème, les compagnies aériennes prennent différentes mesures telles que l’installation d’éoliennes ou la plantation d’arbres. Cela permet de réduire l’impact du CO2 dans l’atmosphère, mais son émission reste inchangée.

Des avions à réaction de plusieurs compagnies aériennes
Des avions à réaction de plusieurs compagnies aériennes – Crédit : Pixabay

Une équipe de chercheurs de l’université d’Oxford a mis au point une solution plus radicale et largement plus efficace. Il s’agit de transformer le dioxyde de carbone en carburéacteur pour les avions. Il y a deux ans, une entreprise canadienne avait déjà eu une idée similaire avec une machine capable d’aspirer le CO2 de l’air pour le convertir en combustible synthétique. De plus, des chercheurs du MIT avaient aussi inventé un nouveau moyen de capturer le CO2 de l’air l’année dernière.

Vers un carburant neutre en carbone pour les avions ?

L’étude des chercheurs d’Oxford a été publiée dans la revue scientifique Nature Communications. Ils y expliquent que : « comme ce dioxyde de carbone est extrait de l’air et réémis des carburéacteurs lorsqu’il est brûlé en vol, l’effet global est un carburant neutre en carbone. Cela contraste avec les carburants à réaction produits à partir de sources fossiles d’hydrocarbures où le processus de combustion libère le carbone fossile dans l’atmosphère sous forme de carbone aérien – le dioxyde de carbone ».

En effet, si les moteurs d’avions à réaction sont capables de transformer le CO2 en carburéacteur, nous atteindrons enfin la neutralité carbone qui est l’un des moyens de lutter efficacement contre le changement climatique. D’ailleurs, les Français ont divisé par trois leur empreinte carbone liée à la consommation lors du premier confinement en mars.

Cependant, il faut aussi prendre en compte le fait que l’expérience des chercheurs d’Oxford a été menée en laboratoire. Nous ne connaissons pas encore l’efficacité de cette solution à grande échelle. En tout cas, le chercheur Tiancun Xiao du département de chimie d’Oxford a confirmé être en discussion avec plusieurs partenaires industriels au sujet de cette méthode de conversion du dioxyde de carbone en carburéacteur. Comme il l’a lui-même affirmé, « il n’y a pas de grands défis, mais nous devons optimiser le processus et le rendre plus efficace ».

Source : Ubergizmo