Accueil » Actualité » Des chercheurs veulent coloniser l’Espace avec des microbes

Des chercheurs veulent coloniser l’Espace avec des microbes

Dans notre imaginaire collectif, la terraformation d’une autre planète est la clef de notre survie. Pourtant la vie ne peut exister sans microbe. Un scientifique veut changer notre façon de coloniser l’espace.

Image 1 : Des chercheurs veulent coloniser l’Espace avec des microbes

Coloniser une autre planète a toujours été un rêve pour l’homme. Il y a 50 ans, on envisageait une base lunaire. Depuis, d’autres imaginent une installation martienne. Un scientifique lui cherche à coloniser l’espace avec des microbes avant toute arrivée de l’homme.

Des microbes à l’assaut de la colonisation spatiale

Entre « Seul sur Mars » qui nous laisse imaginer faire pousser des salades dans le sol de la planète rouge, Elon Musk qui envisage une base martienne avec des allers-retours assurés par SpaceX et Jeff Bezos qui lui aussi lorgne sur les étoiles avec son entreprise Blue Origin, il est difficile de ne pas se projeter à l’idée de coloniser un autre astre. Pourtant, si cela parait simple sur le papier, la réalité est toute autre. Le docteur Jose Lopez préfère une autre approche : inoculer ces planètes avec des microbes.

Pour le professeur de l’Universite Nova Southeastern, la colonisation spatiale doit commencer par les microbes. Tel est d’ailleurs le titre de son article publié par le journal FEMS Microbiology Ecology. Pour lui, le meilleur investissement financier à moyen terme pour une installation sur Mars est par l’ensemencement de microbes. Il explique « La vie telle que nous la connaissons ne pourrait pas exister sans microorganisme bénéfique. Ils sont ici, sur notre planète et aident à la création d’associations symbiotiques ».

Les microbes pourraient effectuer la majeure partie de la terraformation de Mars

Il tempère tout de même en précisant qu’il n’est pas question de se précipiter à inoculer, mais de prendre le temps d’effectuer des recherches sur Terre. Il plaide pour que l’idée de faire jouer un rôle important aux microbes prime sur d’autres aspects de la mission, tels que l’installation humaine, car d’après lui les microbes pourraient effectuer la majeure partie de la terraformation de Mars. Il en appelle donc à l’application d’un « Proactive Inoculation Plan » qui permettrait de trouver les meilleurs microorganismes à utiliser à l’image des cyanobactéries qui ont fourni à l’atmosphère terrestre la majorité de son oxygène il y a 2 milliards d’années.