Accueil » Actualité » Les Palestiniens lancent des drones suicides sur Israël

Les Palestiniens lancent des drones suicides sur Israël

C’est la nouvelle arme de destruction des forces armées palestiniennes : des drones suicides, lancés en plein cœur d’Israël.

Dans un monde déjà en proie à de nombreux conflits, la guerre israélo-palestinienne ne semble toujours pas fléchir. Désormais, les forces armées côté Palestine ont recours à des drones suicides, pour intensifier leurs attaques. Claqués sur le modèle iranien, ces objets volants soulignent une fois de plus la prolifération massive des armes aériennes sans pilote à leur bord. L’aile militante du Hamas confirme que ce nouveau système d’attaque à intégralement conçu sur leurs terres, en se basant sur le système mis en place au Yémen par les Houthis.

Vue d'un drone Shebab avant son lancement
Vue d’un drone Shebab avant son lancement – Source : Twitter

Malgré leur taille, ces drones font déjà d’importants ravages sur les terres israéliennes. L’existence de ces nouvelles armes a été mis au jour dans une vidéo, ayant fait grand bruit sur les réseaux sociaux mondiaux. Et tout le monde connaît désormais leur nom : Shebab.

Un outil d’attaque meurtrier

Grâce à son système infrarouge, une caméra a pu capter la présence d’un des ces drones. Les forces de défense israéliennes ont d’ailleurs réussi à capturer l’un d’entre eux avant de le réduire en poussière. Une autre série d’images à montrer les militaires palestiniens en action, en train de lancer plusieurs Shebab. Cette nouvelle technologie est d’autant plus redoutable, qu’elle semble faire bien plus de ravages qu’une attaque humaine armée. Et cela semble susciter bien des inquiétudes parmi les dirigeants mondiaux. Certains n’excluent déjà pas le fait que des groupes terroristes voient en cette arme un nouveau moyen d’attaque ultra-performant et dévastateur.

Israël a rapidement répliqué, en attaquant à son tour le quartier général de Samer Abu-Daka, chef de file de ces attaques aériennes. Et depuis trois jours maintenant, les ripostes ne semblent pas faiblir dans les deux camps. Dans les mois précédents, plusieurs attaques par drones avaient déjà été recensées par les forces israéliennes. Mais rien ne certifie encore qu’il s’agit de Shebab.

La conception même d’un Shebab demande des compétences particulières. Le drone est ainsi composé d’un minuscule propulseur poussoir, avec un fuselage central tubulaire. Les ailes de l’appareil sont également fabriquées avec une immense précision pour que son vol soit le plus précis possible. Et il semble acquis que les forces palestiniennes soient en échange constant avec l’Iran pour mener à bien la manipulation de ces drones.

Source : The Drive

L’armée britannique pourrait être composée de 30 000 robots d’ici 2030