Accueil » Actualité » Des nouvelles de la Wii

Des nouvelles de la Wii

Alors que les joueurs japonais seraient, selon les sondages, près de 70 % à vouloir acquérir une Wii, voici que Nintendo, qui avait déjà fait sensation à l’E3, en rajoute une couche et attise l’impatience des joueurs grâce à une communication bien ficelée.

L’Opera vu par Nintendo

Nintendo a donc donné quelques détails concernant le navigateur Web qui équipera sa console, Opera. Nous savons déjà que le navigateur sera intégré dans la mémoire de la console et qu’il utilisera pleinement les fonctions de la manette gyroscopique de Nintendo pour offrir une nouvelle manière de naviguer sur Internet. Le navigateur devrait être personnalisable et permettra l’intégration de Widgets, tirés de la version PC d’Opera. Cette version devrait également retravailler l’affichage des pages Web pour les afficher correctement sur un écran de télévision. Opera pourra être utilisé dans les jeux pour éviter aux développeurs d’avoir à créer leur propre logiciel (un peu à la manière du navigateur de la Dreamcast, basé sur Windows CE). Le navigateur devrait enfin être compatible Web2.0 et supporter tout type d’application comme Javascript ou Ajax.

Connectée 24 heures sur 24

Nintendo est également revenu sur le système online de la Wii, parlant du Wii Connect 24. La firme a répété que la console sera connecté 24 heures sur 24 au service en ligne de Nintendo et pourra recevoir du contenu n’importe quand, même la nuit lorsqu’elle est e veille. Lorsque l’utilisateur revient vers sa console, il remarque que le voyant clignote, signalant qu’un nouveau contenu a été téléchargé durant son absence. La Wii pourra également servir au téléchargement de contenu pour la DS, qui sera alors transmit par le Wi-Fi. De plus, le Wii Connect 24 permettra à l’utilisateur de développer son propre jeu et de le mettre en ligne, à disposition de tous les autres utilisateurs du service. Il en coûtera 500 Yens (environ 3,5 €) pour mettre son jeu en ligne, mais cet argument démonte celui de Sony, qui mettait en avant le fait que sa machine, fonctionnant sous Linux, permettra le développement de jeux par les utilisateurs.

Source : Generation NT