Accueil » Actualité » Des scientifiques apprennent à conduire à des poissons rouges

Des scientifiques apprennent à conduire à des poissons rouges

Des scientifiques ont mené une étude originale sur des poissons rouges afin d’éprouver leurs capacités de navigation dans un environnement terrestre. Et après quelques balbutiements, les créatures marines aux manettes d’un petit véhicule adapté ont relevé le défi haut la main.

Image 1 : Des scientifiques apprennent à conduire à des poissons rouges
Un poisson rouge automobiliste (Crédits : Université Ben Gourion du Néguev)

Nous sommes loin d’avoir percé tous les mystères de la vie marine. Preuve en est avec la découverte récente de 77 espèces sous la calotte glaciaire d’Ekström en Antarctique. Mais les créatures aquatiques existantes ont également beaucoup à nous apprendre. Quatre scientifiques de l’Université Ben Gourion du Néguev en Israël ont mené récemment une étude sur… des poissons rouges. Ils ont cherché à prouver que ces derniers étaient tout à fait capables de naviguer dans un environnement terrestre.

Dans cette optique, les chercheurs ont appris à des poissons rouges à se servir d’un véhicule à poissons (FOV) surplombé d’une caméra. Il s’agit d’une plateforme dotée de roues qui réagit aux mouvements, à l’emplacement et à l’orientation du poisson placé dans un réservoir d’eau transparent afin d’ avancer en conséquence. Autrement dit, si le poisson nage contre la paroi transparente de son réservoir en étant tourné vers l’extérieur, le véhicule se déplacera dans cette direction (image D ci-dessous). En revanche, il restera à l’arrêt si l’animal nage vers l’intérieur (image E).

Image 2 : Des scientifiques apprennent à conduire à des poissons rouges
Le dispositif utilisé pour l’expérience (Crédits : Université Ben Gourion du Néguev)

A lire aussi > Filmer des poissons à plus de 7500 mètres de profondeur

Des poissons capables de piloter un véhicule pour manger

Placé dans une arène, le poisson avait pour mission d’atteindre une cible rose accrochée au mur. Une fois chose faite, il recevait une récompense, à savoir de la nourriture. Au début de l’étude, les six poissons circulaient sans logique dans l’arène. Chemin faisant, ils ont compris qu’ils obtiendraient de la nourriture en naviguant jusqu’à la cible. Comme le note The Times of Israel, certains poissons ont fini par atteindre la cible en moins d’une minute (au lieu de 30 minutes au début de l’expérience).

Pour leur compliquer la tâche, les chercheurs n’ont pas hésité à modifier la position de départ de leur véhicule et à ajouter des cibles leurres de différentes couleurs. Cela n’a pas empêché les poissons de réaliser la mission. Qui plus est, la cible rose a été déplacée par la suite à un autre endroit de la pièce. Dans un premier temps, les poissons se sont naturellement dirigés vers l’ancien emplacement pour obtenir leur pitance. Voyant que rien ne venait, ils ont finalement compris qu’il fallait toucher la cible rose et non l’emplacement initial pour recevoir à manger.

Les poissons peuvent s’orienter efficacement dans un environnement terrestre

« La façon dont l’espace est représenté dans le cerveau du poisson et les stratégies qu’il utilise peuvent être aussi efficaces dans un environnement terrestre que dans un environnement aquatique », ont conclu les auteurs de l’étude. En effet, force est de constater que les poissons rouges peuvent apprendre à conduire pour obtenir de quoi se sustenter. Qui plus est, ils sont capables de prendre en considération le monde terrestre qui les entoure. Preuve en est lorsqu’ils ont compris qu’atteindre la cible rose – et non l’emplacement cible d’origine – était la clé pour recevoir une récompense.

Cette étude permet également de réfuter à nouveau l’idée reçue selon laquelle un poisson rouge aurait seulement une mémoire d’une poignée de secondes. Pour rester dans le registre marin et insolite, saviez-vous que des poissons étaient tombés du ciel sur une ville américaine le 30 décembre dernier ?

Source : Science Direct