Accueil » Actualité » Des scientifiques arment un drone autonome avec une cloueuse

Des scientifiques arment un drone autonome avec une cloueuse

Avec l’amélioration des drones, ils sont dorénavant capables de transporter des charges de plus en plus lourdes. Utilisant un octocoptère, des chercheurs ont créé une cloueuse volante et autonome.

Image 1 : Des scientifiques arment un drone autonome avec une cloueuse

Alors que l’autorité américaine d’administration de l’aviation a récemment rappelé l’interdiction de fixer des armes à des drones, des chercheurs ont attaché une cloueuse à un puissant octocoptère. Leur but n’est pas de défier la loi, mais bien d’aider les ouvriers du bâtiment.

Une cloueuse volante pour aider les couvreurs

L’idée derrière ce projet est louable : ne plus obliger les couvreurs à se rendre sur le toit pour mettre en place les plaques de shingle, ou bardeau bitumé, ce matériau à base d’asphalte que l’on trouve couramment sur les toits américains, et un peu moins sur les nôtres. Pour se faire, ils ont attaché une cloueuse électrique professionnelle, identique à celles utilisées par les ouvriers, à un drone muni de 8 hélices. Le poids de la cloueuse étant très conséquent, il est nécessaire de disposer d’un octocoptère capable de soulever une lourde charge, un modèle similaire à ceux destinés à livrer les colis.

Les chercheurs souhaitent améliorer la sécurité sur les chantiers en ne rendant plus systématique l’accès au toit. En effet, pour poser une toiture en toute sécurité il est nécessaire d’être assuré à l’aide d’un harnais pour éviter une chute mortelle. Certaines charpentes peuvent aussi se révéler être de véritables pièges si une poutre vient à céder. Et bien sûr, transporter une lourde cloueuse n’est pas pour améliorer la situation.

Un drone alimenté par le sol ?

Ce prototype n’est que le premier d’une longue série à venir. En effet, compte tenu des batteries nécessaires et du poids transporté, la durée de vol est limitée à 10 minutes. Une solution envisagée serait la possibilité d’alimenter le drone par le sol grâce à un fil électrique, la distance à parcourir n’étant que de quelques dizaines de mètres. Cela permettrait aussi de remplacer la cloueuse électrique par une version pneumatique plus puissante alimentée par un compresseur laissé au sol.