Accueil » Actualité » Des scientifiques japonais ont inventé une queue cybernétique

Des scientifiques japonais ont inventé une queue cybernétique

Les scientifiques japonais semblent très inspirés par les animaux. Des chercheurs de l’université Keio de Tokyo ont créé Arque, une queue artificielle servant de balancier automatique. En revêtant cet accessoire un peu particulier, son porteur ne perdra (presque) jamais l’équilibre.

Inspirée du biomimétisme, elle sert à étendre les fonctions corporelles innées

Selon ses concepteurs, l’Arque permet de jouir d’un meilleur équilibre et d’être plus agile en nous donnant un meilleur contrôle de notre centre de gravité. Ce sont bien évidemment les singes et leurs acrobaties qui ont inspiré les scientifiques. Après tout, ce qui marche pour nos cousins éloignés pourrait aussi fonctionner pour nous.

La queue est composée d’un assemblage de vertèbres en plastique, un véritable gage d’évolutivité, puisqu’il sera possible d’allonger ou de raccourcir l’accessoire en fonction du gabarit du porteur. Cet appendice caudal est mû par la contraction par air comprimé de quatre muscles artificiels.

L’idée pas si farfelue derrière Arque est d’aider les travailleurs devant soulever des charges lourdes à garder leur équilibre au quotidien ou lorsqu’ils sont susceptibles d’être déséquilibrés (dans les escaliers, par exemple).

Des applications dans le civil aussi

Des compagnies telles que LG conçoivent des exosquelettes destinés aux professionnels, mais on imagine très bien que l’Arque pourrait aussi convenir aux personnes âgées ou souffrant d’un handicap physique.

Ce produit est encore loin d’être commercialisé, les scientifiques de l’université de Tokyo devant encore trouver un moyen de miniaturiser leur dispositif. Pour l’heure, l’Arque doit être constamment branché à une pompe à air comprimé pour fonctionner.