Accueil » Actualité » Des scientifiques ont attaché une minuscule caméra à un coléoptère pour le bien de la science

Des scientifiques ont attaché une minuscule caméra à un coléoptère pour le bien de la science

Des chercheurs de l’université de Washington ont dévoilé un nouveau système de « vision orientable sans fil » pour les insectes vivants et les minuscules robots. Les solutions présentées dans cette recherche ont été créées pour étudier la vision des insectes.

Un groupe de scientifiques a mis au point une minuscule caméra noir et blanc qui peut être montée confortablement sur un coléoptère vivant. L’appareil transmet des photos et des vidéos directement sur un iPhone, montrant exactement ce que le coléoptère regarde.

Image 1 : Des scientifiques ont attaché une minuscule caméra à un coléoptère pour le bien de la science
Crédit : Paul G. Allen School

Le dispositif pèse exactement 248 milligrammes et diffuse des vidéos à raison d’une à cinq images par seconde à une définition de 160 x 120 pixels. Assise sur un bras mécanique qui peut pivoter de 60 degrés, la caméra permet au spectateur de capturer une photo panoramique haute résolution ou de suivre un objet en mouvement. En plus d’enregistrer tout ce qu’un insecte voit, elle peut servir d' »yeux » pour les petits robots. Elle fonctionne en Bluetooth, à une distance maximale de 120 mètres.

Les scientifiques découvrent le premier animal qui vit sans oxygène

L’appareil photo est alimenté par une batterie au lithium polymère de 10 mAh et peut fonctionner en continu pendant plus d’une heure. Pour économiser de l’énergie, un accéléromètre ne déclenche la caméra que lorsque l’insecte est en mouvement, ce qui fait passer la minuscule batterie de deux à six heures d’autonomie. Les chercheurs ont déclaré que les coléoptères étaient toujours capables de se déplacer librement, notamment en grimpant sur les flancs des arbres et en naviguant sur le gravier, et qu’ils vivaient plus d’un an après l’expérience.

DeepMind aide les scientifiques à compter la population animale en Tanzanie

A quoi pourra bien servir ce projet ?

Bien qu’il n’en soit qu’à ses débuts, ce projet pourrait déboucher sur des innovations passionnantes, permettant aux chercheurs de voir ce qu’il se passe dans des zones difficiles d’accès lorsqu’ils étudient la faune.

Les scientifiques découvrent une espèce d’araignée et la nomment d’après le Joker de Joaquin Phoenix

La conclusion la plus fondamentale de la recherche est que la vision orientable peut permettre le suivi d’objets et une vision grand angle « pour une énergie 26 à 84 fois plus faible que le déplacement de l’ensemble du robot ». Il est plus facile de bouger sa tête que de bouger son corps tout entier. Vous pouvez retrouver ci-dessous la vidéo de l’expérience.

Source : Paul G. Allen School