Accueil » Actualité » Ce rubis renfermait des traces de vies vieilles de 2,5 milliards d’années

Ce rubis renfermait des traces de vies vieilles de 2,5 milliards d’années

Les traces uniques de graphite ont été retrouvées dans un très vieux rubis. Elles proviendraient de micro-organismes vivants il y a plus de 2 milliards d’années.

La vie sur Terre est apparue il y a bien longtemps. Bien avant les dinosaures, exterminés par une météorite, elle se développait lentement à partir de micro-organismes. Il faut savoir qu’à cette époque là, l’atmosphère terrestre était assez pauvre en oxygène. La présence de formes de vie complexes était donc quasi impossible.

Image 1 : Ce rubis renfermait des traces de vies vieilles de 2,5 milliards d’années
De l’intérieur à l’extérieur : graphite (gris), corindon (rosé), biotite (gris sombre). Crédit : Université de Waterloo

Selon les chercheurs, des organismes simples se sont formés en premier comme des algues ou des microbes. Ces premiers habitants ont pu capter l’énergie du Soleil et initier des réactions chimiques ayant entraîné une augmentation du taux d’oxygène et, par la même occasion, favoriser l’apparition de formes de vies plus complexes.

Un rare témoignage du passé 

C’est au Groenland que les chercheurs ont fait cette découverte. En étudiant de très vieux rubis, ils se sont rendus compte que l’un d’entre eux contenait une surprise : du graphite.

Le graphite est une forme pure du carbone. Léger et facilement intégrable dans les cellules, le carbone est le composant de base de la vie. La répartition entre ses différents isotopes est un bon moyen d’étudier l’origine de sa présence et son âge. En analysant la teneur en carbone 12 dans le rubis, les chercheurs ont pu affirmer qu’il s’agissait des restes de cyanobactéries, l’un des premiers habitants de notre planète.

A lire aussi > La vie sur Vénus n’a peut-être jamais été possible

Bien qu’ayant 2,5 milliards, cette trace de vie ne serait pas la plus ancienne jamais découverte. Selon plusieurs études (dont certaines assez controversées), les premières traces dateraient d’il y a 3 milliards d’années. Cependant, cette découverte pourrait permettre aux scientifiques de mieux comprendre la formation de ces fameux rubis.

La couleur et la composition d’un rubis peut donner des indices sur son environnement, mais difficilement sur l’origine de sa formation. Néanmoins, des scientifiques ont découvert que la présence de graphite pouvait modifier la composition chimique des roches voisines et donc créer les conditions propices à la formation des rubis.

C’est peut-être donc la vie, belle et éphémère, qui est à l’origine de ces pierres précieuses et immortelles.

Source : livescience