Accueil » Actualité » Des voitures 100% autonomes vont pouvoir rouler en Californie

Des voitures 100% autonomes vont pouvoir rouler en Californie

Image 1 : Des voitures 100% autonomes vont pouvoir rouler en CalifornieLes nouveaux règlements qui permettent aux voitures totalement autonomes d’être testées sur les routes de la Californie ont été officiellement approuvés ce lundi 26 février par le bureau de la Californie du droit administratif et auront effet à compter du 2 avril. Jusqu’alors elles pouvaient bien sûr circuler mais avec la préssence d’un opérateur humain à leur bord. 

Apple est l’une des entreprises testant la technologie des véhicules autonomes dans la région de la baie. Depuis près d’un an maintenant, la société teste des logiciels de conduite autonome dans une série de SUV Lexus RX450h 2015 que l’on voit souvent dans les rues adjacentes à son siège de Cupertino. Elle a également installé de nouveaux équipements LIDAR en août 2017 et selon les informations disponibles, elle possède 27 véhicules autonomes en janvier 2018.

Les autorités californiennes insistent sur la sécurité

Bien que la Californie permette aux entreprises de tester les voitures autonomes, un «lien de communication» doit être maintenu entre le véhicule d’essai et les opérateurs à distance qui effectueront une surveillance permanente et prêts à intervenir en cas de  «défaillances qui mettraient en danger la sécurité des passagers ou d’autres usagers de la route».

Mais par-dessus tout, les voitures doivent être protégées contre les cyberattaques et elles auront la capacité de transmettre des informations en cas d’accident. Les entreprises auront l’obligation de certifier qu’un véhicule est capable de fonctionner sans la présence d’un conducteur. Élaborer un «plan d’interaction avec la loi» et le transmettre à la patrouille californienne de l’autoroute sera aussi nécessaire.

Certains autres États ont déjà adopté des règles plus souples qui permettent aux entreprises de déployer des véhicules autonomes. En Arizona, par exemple, la société Waymo, qui appartient à Google, exploite déjà des minivans autonomes.

>>> Lire aussi Nissan prépare sa flotte de voitures autonomes pour 2020