Accueil » Dossier » Désimlocker son mobile : le guide ultime

Désimlocker son mobile : le guide ultime

Pourquoi déverouiller son téléphone ?

Image 1 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeAcheter son téléphone chez un opérateur présente quelques avantages. Grâce au jeu des subventions, il est possible de s’offrir le dernier smartphone à la mode sans avoir à se ruiner. Mais les opérateurs ne sont pas bêtes. Le cadeau financier que cela représente est bien sûr compensé, en l’occurrence grâce à deux choses.

Premièrement, par l’abonnement auquel on souscrit, qui engage sur au minimum douze, voire vingt-quatre mois consécutifs. Ensuite, grâce au verrouillage de l’appareil, le « simlockage ». Ce procédé permet de restreindre le fonctionnement du terminal, en ne l’autorisant à communiquer qu’avec le réseau et les cartes SIM de l’opérateur qui l’a vendu.

Ce souci ne touche pas que les mobiles subventionnés. Même acheté « plein pot », un téléphone peut malgré tout être verrouillé s’il est vendu par un opérateur. C’est le cas chez Orange, SFR et Bouygues, mais pas seulement. Les opérateurs Low Cost ont fait le choix de proposer des forfaits moins chers, sans subventions possibles sur l’achat d’un téléphone. Sauf que si Free ou B&You proposent des téléphones débloqués (exception faite de l’iPhone chez B&You), ceux commercialisés par Sosh sont bel et bien verrouillés.

Un procédé légal


Image 2 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeUne nuance toutefois. Dans le cas d’un smartphone acheté chez Sosh, il est également compatible avec le réseau d’Orange, et vice-versa. De la même manière, un mobile verrouillé chez Bouygues fonctionnera avec le réseau B&You, ainsi que SFR avec Red.

Les problèmes commencent a arriver lorsqu’il est question de revendre le téléphone ou de changer d’opérateur. Heureusement, il existe de nombreuse façons de délier l’appareil de celui qui l’a vendu, le plus légalement du monde. Commençons d’ailleurs par préciser un point important : désimlocker un téléphone est LÉGAL. L’ARCEP (le régulateur des télécoms) encadre le simlockage de la même manière que le désimlockage. Ainsi, un opérateur se doit de vous indiquer l’existence du mécanisme de protection, tandis que vous avez le droit de demander à tout moment de le désactiver.

Si vous souhaitez obtenir de l’aide pour le désimlockage de votre téléphone, vous pouvez également faire appel à nos forums.

La méthode opérateur

Image 3 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeJusqu’en 2010, il était possible de demander à son opérateur de déverrouiller son téléphone gratuitement 6 mois après l’achat. Depuis, ce délai a été ramené à trois mois, après lesquels il vous est possible de demander directement à votre opérateur de lever la protection, sans frais. En règle générale, la démarche est disponible directement depuis l’espace client.

IMEI, le numéro à tout faire


Il faudra vous munir de l’IMEI de votre téléphone (International Mobile Equipment Identity, sa plaque d’immatriculation pour faire simple). Il est inscrit sur l’étiquette de la boîte de l’appareil, sous la batterie pour ceux qui peuvent la retirer, sinon il suffit de taper *#06# sur son clavier pour le voir s’afficher.

Une fois le numéro communiqué, il va se passer un délai plus ou moins long, de deux heures à cinq jours.

Cette opération peut par contre être payante si vous ne respectez pas le délai de trois mois. Avant cette durée légale, la prestation est facturée 76€ chez Orange, 80€ chez SFR et 120€ chez Bouygues. Un paramètre à prendre en compte lors de l’achat, même avec réduction, si c’est pour faire déverrouiller le téléphone sous moins de trois mois.

Le cas de Sosh

Sosh compense en partie ses tarifs très accessibles par un service client exclusivement depuis son site Internet. Ainsi, le désimlockage d’un téléphone Sosh doit également se faire de cette manière. Des sujets spécifiques sont créés selon les téléphones. Les utilisateurs formulent leurs demandes depuis les forums de l’opérateur et communiquent par message privé leurs informations à l’opérateur.

Image 4 : Désimlocker son mobile : le guide ultime

Que faire en cas de problème avec l’opérateur ?

Image 5 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeNon pas que les procédures de désimlockage posent systématiquement problème. Mais puisque cela arrive parfois, mieux vaut s’y préparer. Si vous n’avez aucune réponse après plusieurs jours, vous avez la possibilité de contacter directement les services clients :

Orange: 3970
SFR: 1023
Bouygues : 634

Par mesure de prudence, soyez rigoureux dans votre démarche. Notez la date, l’heure de l’appel et si possible le nom de votre interlocuteur. Indiquez également à quelle date a été formulée votre demande sur l’interface client.

Enfin, si la situation ne se débloque pas même après quelques échanges téléphoniques, il reste la solution de la lettre recommandée. Et c’est là que la rigueur se révélera utile. Constituez un dossier avec vos informations clients (numéro de client, etc.) et celles du téléphone (facture d’achat, marque, IMEI, date de demande initiale pour le déblocage, relance) à envoyer au service client. Cette solution est un peu extrême, il est assez rare d’en arriver là.

Que faire si votre contrat a été résilié entre temps ?


Image 6 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeSi vous avez acheté un téléphone chez un opérateur que vous avez depuis quitté, pas de panique : il suffit d’appeler votre ancien service client pour faire la demande de désimlockage. Il faut par contre vous munir de votre ancien numéro de client (généralement noté sur les factures), du numéro de mobile résilié et, bien sûr, de l’IMEI de l’appareil.

Que faire si vous n’êtes pas client ?


Image 7 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeCas plus gênant, si vous avez acheté votre téléphone d’occasion, trois solutions s’offrent à vous. Premièrement, si vous connaissez le vendeur, lui demander de faire la procédure de desimlockage auprès de son opérateur. Sinon, si vous connaissez le réseau sur lequel le smartphone est verrouillé, vous pouvez tenter d’appeler le service client correspondant en expliquant la situation et en donnant le numéro IMEI. Mais la négociation est difficile, simplement car l’opérateur ne souhaite pas déverrouiller des téléphones volés par exemple. Le mieux est d’avoir la facture originale. En cas de refus, il reste une dernière solution : les méthodes non officielles.

Les solutions payantes : boutiques et sites internet

Si la solution opérateur vous semble soit trop coûteuse (téléphone acheté il y a moins de trois mois), soit impossible (appareil acheté d’occasion), tout n’est pas perdu. Au contraire même, les possibilités pour déverrouiller un téléphone sans passer par l’opérateur sont nombreuses. Parmi les plus simples, commençons par les boutiques spécialisées et les sites internet.

Les boutiques


Image 8 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeDe nombreuses boutiques de téléphonie mobile sont reparties à travers le territoire. Elles proposent souvent des téléphones d’occasion et ont parfois aussi la possibilité de déverrouiller vos appareils. Une manipulation souvent payante allant d’une dizaine d’euros à beaucoup plus pour certains smartphones.

Mais attention. Dans le cas d’un iPhone par exemple, le désimlockage peut se faire au niveau du système d’exploitation et de façon non permanente (cas du jailbreak). La prochaine mise à jour risque bien de mettre à mal votre déverrouillage. Si vous payez une dizaine d’euros seulement pour un iPhone, posez-vous donc des questions. Le déverrouillage des appareils Apple peut se facturer jusqu’à plus de 100 euros dans des boutiques spécialisées.

Et systématiquement dans un cas de désimlockage d’un iPhone, une procédure est indispensable une fois le téléphone récupéré. Puisque le déverrouillage est assuré du côté d’Apple, qui fera le nécessaire depuis ses serveurs, il va falloir restaurer l’appareil depuis iTunes pour finaliser le processus. Si votre interlocuteur en boutique ne vous fait pas part de ce long processus, méfiance, il s’agit sans doute d’un désimlockage temporaire via jailbreak.

Les sites internet


Image 9 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeSi vous ne souhaitez pas sortir de chez vous, vous pouvez regarder du côté des sites internet payants. Attention toutefois, de nombreux sites proposent ce type de service et il est souvent difficile de déterminer ceux qui révèlent de l’arnaque ou pas. Le mieux reste de faire appel aux forums spécialisés pour se renseigner et éviter les pièges.


Ces sites exploitent des bases de données capables de générer les codes de déverrouillage des appareils. Mais encore une fois, certains téléphones sortent de ce schéma et requièrent une intervention extérieure. C’est le cas des iPhones, pour ne citer qu’eux. Dans ce cas, le tarif du désimlockage sera souvent supérieur à un autre téléphone. Attention enfin à l’opérateur chez lequel l’appareil est bloqué : les prix sont variables du simple au double (Orange étant généralement le plus cher).

Le forum Tom’s Guide

Mettre la main à la poche n’est pas indispensable pour déverrouiller son téléphone. Il existe également des solutions gratuites, pas plus loin que sur Tom’s Guide.

Image 10 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeDéblocage mobile : nos Experts vous répondent


Chaque mois, ils répondent à plus de 500 demandes de déblocage mobile sur Tom’s Guide Solutions … et démasquent les demandes abusives. Emmenés par Yaqueline79 et AL1-06, nos experts Téléphonie mobiles reviennent sur la pratique du désimlockage. Comment s’opère-t-elle sur la toile ? Concerne-t-elle tous les modèles de téléphone ? Comment expliquer son succès ? 5 questions à nos experts.




Tom’s Guide :
Vous publiez chacun une centaine de réponses chaque mois. Débloquer un mobile semble aussi simple et rapide qu’un claquement de doigts.
Yaqueline79 : C’est vrai. Les cas les plus simples se règlent en une minute, pas plus. Nous utilisons un logiciel de calcul pour générer chaque code de déverrouillage. Il lui faut 4 secondes par code. Pour le générer, il nous faut cependant quelques informations indispensables.




Tom’s Guide :
…qui sont ?

AL1-06 : Avant tout, la marque et le modèle du mobile. Nous avons également besoin de l’IMEI (International Mobile Equipment Identity). Il s’agit du numéro de série de votre appareil, souvent présent sur l’emballage de votre téléphone.



Image 11 : Désimlocker son mobile : le guide ultime
Tom’s Guide :
Existe-t-il des modèles non-désimlockables ?

Yaqueline79 : Tous les modèles sont déverrouillables, seules les manipulations différent. De nombreux téléphones ne peuvent être désimlockés gratuitement, car nécessitant l’intervention du fabricant (Apple et HTC notamment).

 Dans ce cas, il convient de passer par votre opérateur. Ici, nous nous occupons essentiellement les modèles gratuits.




Tom’s Guide :
On constate une hausse des demandes de déverrouillage mobile. Vous l’expliquez comment ?

AL1-06 : L’arrivée des offres « Low Cost » de Free Mobile au début de l’année 2012.

Yaqueline79 : Nous avons enregistré des pics de demande sur Tom’s Guide Solutions à chaque nouvelle actualité Free Mobile.




Tom’s Guide :
Vous nous livrez votre secret ?

AL1-06 : Un magicien ne dévoile jamais ses secrets… et doit être prudent. Il y a de nombreuses demandes de désimlockage mal intentionnées (vol de mobile, espionnage), nous ne pouvons rendre publics nos trucs et astuces pour ces raisons. Nous sommes très vigilants, aussi, sur la modération des demandes suspectes.




Retrouvez Yaqueline79 et AL1-06 sur Tom’s Guide Solutions.

Mettre les mains dans le cambouis

Image 12 : Désimlocker son mobile : le guide ultimePour les plus débrouillards d’entre-vous, il reste la solution de procéder au déverrouillage soi-même. Mais attention, en cas de mauvaise manipulation, vous serez le seul responsable.

Il serait bien impossible de décrire des procédures pour l’ensemble des téléphones existants. Nous avons sélectionné trois smartphones, un par système d’exploitation : Android, iOS et Windows Phone. Ce sont donc le Samsung Galaxy S3, le Nokia Lumia 800 et l’Apple iPhone 4 qui ont été retenus.


Ces cas pratiques montrent qu’il est possible de désimlocker son téléphone, moyennant quelques manipulations. Mais selon les mobiles et les systèmes d’exploitation, cela peut aller de la simplicité extrême avec un seul bouton à presser, à des modifications profondes de l’appareil. Et dans tous les cas, le bon déroulement du processus n’est jamais garanti.


Enfin, Tom’s Guide ne serait être tenu responsable en cas de dysfonctionnement de votre terminal.

Cas pratique 1 : désimlocker un Samsung Galaxy S3

/! prévoyez une sauvegarde de votre logiciel avant toute modification /!

Image 13 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeDans la majorité des cas, le désimlockage d’un téléphone passe par un déblocage. Le Galaxy S3 n’échappe par à la règle, et il faudra d’abord rooter l’appareil. Bonne nouvelle, nous avons déjà décrit la marche à suivre dans un tutoriel disponible à cette adresse.

Le désimlockage

Image 14 : Désimlocker son mobile : le guide ultime
Une fois cela fait, il va falloir récupérer le logiciel GalaxSim Unlock, directement depuis le Google Play, ou depuis les forums XDA Developper. Dans ce cas, il est indispensable d’autoriser votre smartphone à installer des applications de sources inconnues. Pour se faire, rendez-vous dans les paramètres, onglet Sécurité. Dans la partie Admin. de périphérique, la case « Sources inconnues » doit être cochée. Vous pouvez alors installer l’application.

La partie Network Lock vous indique si votre smartphone est simlocké. S’il est inscrit « Locked » en rouge, alors un doigt sur « Unlock » réglera votre problème et fera passer le statut en « Unlocked », en vert … si tout s’est bien passé.

Cas pratique 2 : désimlocker un Nokia Lumia 800

/! prévoyez une sauvegarde de votre logiciel avant toute modification /!

Image 15 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeNotre second cas pratique sera un Nokia Lumia 800, un bon smartphone sous Windows Phone 7. La manipulation requiert que le téléphone soit rooté, ce qui en soit représente une barrière. Sur le forum de développeurs XDA, des ROM alternatives existent déjà débloquées. Sinon, il faut disposer d’un compte développeur. Les étudiants y ont accès gratuitement, les autres doivent s’affranchir de 99$.

Mais quoi qu’il en soit, une fois l’appareil rooté, le désimlockage est finalement assez simple … à condition d’avoir un bootloader Qualcomm. Sinon, le risque de « briquer » son téléphone est supérieur à 100%. Pour savoir si vous en êtes équipé, direction les paramètres du téléphone, dans la section « À propos de ». Cliquez sur Plus d’infos et regardez du côté du « Numéro de version du matériel ». S’il est inscrit 2.4, passez votre chemin. Sinon, il devrait être marqué 2.3 et alors la manipulation est possible, à condition que la version du programme soit inférieure à 11141.

Le désimlockage


Image 16 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeIl va falloir réunir quelques logiciels : Zune d’abord, mais aussi Nokia Care Suite, le tout fonctionnel. Ensuite, récupérez l’utilitaire NSS sur Xda-Developers. Une fois à bord, le Lumia 800 doit être détecté en mode Normal, OSBL et NAND Mode.

Ensuite, il ne reste plus qu’à vous rendre dans « Simlocks » et appuyer sur Unlock. Et prier pour que le téléphone redémarre.

Cas pratique 3 : désimlocker un Apple iPhone 4

/! prévoyez une sauvegarde de votre logiciel avant toute modification /!

Image 17 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeMême punition, même motif avec l’iPhone d’Apple. Le préambule au désimlockage officieux sera le déblocage du téléphone, ou Jailbreak. Des groupes connus mettent à disposition des outils spécifiques automatisant la procédure. Mais attention, s’il est possible de Jailbreaker moyennant bidouille le dernier OS de la pomme (iOS 6), l’iPhone 4S et l’iPhone 5 restent intouchables pour l’instant. Nous avons donc choisi de décrire la méthode sur l’iPhone 4, sous iOS 6.0.1.


Téléchargez l’application redsn0w (compatible PC et MAC). Lancez le logiciel, une vérification de votre appareil va être effectuée. Une fois celle-ci faite, il va falloir cliquer sur « Jailbreak », puis Next.

Image 18 : Désimlocker son mobile : le guide ultime
L’appareil doit être en mode DFU pour que le Jailbreak puisse fonctionner.

– Maintenir le bouton d’alimentation pendant 3 secondes
– Appuyer sur le bouton Home sans lâcher celui d’alimentation pendant 10 secondes
– Relacher le bouton d’alimentation en maintenant celui de la Home jusqu’à ce que redsn0w reconnaisse l’appareil et que le processus démarre.

Le désimlockage


Image 19 : Désimlocker son mobile : le guide ultimeLe terminal redémarrera seul. Retournez dans redsn0w, sur le bouton « Extra ». Cliquez simplement sur « Just Boot » et une fois sous iOS, une nouvelle icône va apparaître : Cydia.

Rendez-vous dans cette boutique d’application alternative et ajoutez une nouvelle source : http://repo.iparelhos.com/.

Une fois cela fait, il faut installer l’application Ultrasn0w Fixer For 6.0 et … c’est tout ! Une fois l’appareil redémarré, il suffit d’insérer la carte SIM d’un autre opérateur pour s’assurer que le désimlockage est effectif.

Attention toutefois ! Le Jailbreak décrit ici est tethered, c’est-à-dire que pour démarrer votre téléphone, il faudra impérativement passer par l’application. Il n’existe pour l’instant pas d’autre méthode pour venir à bout des protections de l’iPhone 4 sous iOS 6. Il faut garder une autre chose à l’esprit : si vous mettez à jour votre appareil, le Jailbreak s’effacera, tout comme le désimlockage. D’où l’intérêt d’un déverrouillage officiel et permanent.