Accueil » Actualité » Deux sabres déterrés dans Obi-Wan Kenobi, la Chine craint Starlink, les références à Top Gun interdites à l’école de l’US Navy, c’est le récap’

Deux sabres déterrés dans Obi-Wan Kenobi, la Chine craint Starlink, les références à Top Gun interdites à l’école de l’US Navy, c’est le récap’

Obi-Wan Kenobi a gardé précieusement le sabre laser d’Anakin, le réseau Starlink est perçu comme une menace sérieuse par Pékin, les aspirants pilotes de l’US Navy risquent l’amende s’ils évoquent Top Gun, voici le récap’ !

Dans sa série, Obi-Wan remet la main sur deux sabres laser. En Chine, des chercheurs conseillent au gouvernement de mettre le réseau Starlink hors d’état de nuire. Les futurs pilotes de l’US Navy sont mis à l’amende s’ils parlent de Top Gun durant leur formation. Voici le récapitulatif des actualités notables du lundi 30 mai.

Obi-Wan Kenobi : deux sabres laser refont surface

Alors qu’il s’apprête à porter secours à la jeune Leia dans la série Disney+, Obi-Wan Kenobi se rend au milieu du désert pour récupérer son sabre laser. Afin de rester incognito, il l’avait caché dans un coffre enterré dans le sable. Mais ce dernier contient également un autre sabre laser, celui d’Anakin. Le Jedi l’avait récupéré après le duel sur Mustafar. Un sabre qu’il léguera plus tard à Luke dans l’épisode IV.

À lire > Pourquoi Obi-Wan Kenobi a enterré deux sabres laser ?

Image 1 : Deux sabres déterrés dans Obi-Wan Kenobi, la Chine craint Starlink, les références à Top Gun interdites à l’école de l’US Navy, c'est le récap'
Crédit : Lucasfilm

La Chine à l’assaut de Starlink ?

Le réseau Starlink a été d’une aide précieuse pour l’armée ukrainienne. Et des chercheurs chinois anticipent déjà un usage militaire de la constellation satellitaire au profit de l’armée américaine. Notamment pour repérer et détruire des satellites chinois. Ce faisant, les chercheurs exhortent leur gouvernement à plancher sur des méthodes efficaces pour venir à bout des satellites d’Elon Musk.

À lire > Starlink : des chercheurs chinois veulent détruire les satellites d’Elon Musk

Image 2 : Deux sabres déterrés dans Obi-Wan Kenobi, la Chine craint Starlink, les références à Top Gun interdites à l’école de l’US Navy, c'est le récap'
Starlink dans le viseur de la Chine – Crédit : Starlink

Les pilotes sanctionnés s’ils citent Top Gun

La Naval Fighter Weapons School, aussi appelée Top Gun, forme les pilotes de la marine américaine. Mais comme l’explique un instructeur, les élèves ont l’interdiction formelle d’évoquer le célèbre film. S’ils s’exécutent tout de même, ils doivent s’acquitter d’une amende de 5 dollars. Un moyen de leur rappeller qu’il ne faudra pas prendre à la légère leurs missions à terme. Aussi réaliste soit-il, Top Gun n’est qu’une fiction. Leurs déploiements futurs seront quant à eux bien réels.

À lire > Les références à Top Gun punies d’une amende à l’école de l’US Navy

Image 3 : Deux sabres déterrés dans Obi-Wan Kenobi, la Chine craint Starlink, les références à Top Gun interdites à l’école de l’US Navy, c'est le récap'
Crédit : Paramount Pictures