Accueil » Actualité » Disaster Girl vend son même aux enchères pour 500 000 dollars

Disaster Girl vend son même aux enchères pour 500 000 dollars

Zoé Roth , « Disaster Girl », vient de céder les droits de son iconique même à la NFT pour la coquette somme de 500 000 dollars.

La photo date de 2005. Et à cette époque, rien ne prédestine la petite Zoé à devenir virale sur la toile. Prise en photo avec un sourire diabolique devant une maison en feu, la petite fille devient rapidement la coqueluche des internautes. Le cliché a fait le tour de monde pour devenir le même que tout le monde connaît. Surnommée « Disaster Girl », la jeune fille vient tout juste de céder les droits de la photo aux enchères. Désormais âgée de 21 ans, Zoé Roth sait déjà ce qu’elle va faire de cette somme providentielle.

Image 1 : Disaster Girl vend son même aux enchères pour 500 000 dollars
Zoé, icone de la toile, revient dans l’actualité – Crédit : David Roth

Après avoir remporté de le concours « Emotion Capture » du magazine JPG, la photo revient sur le devant de la scène. Et personne n’a oublié le rictus de Zoé, donnant l’impression qu’elle est responsable de l’incendie en arrière-plan.

Une photo devenue virale

C’est un simple mail qui aura fini par convaincre Zoé. Le Raleigh News & Observer explique en effet que la jeune fille aurait finalement franchi le pas, sans doute attirée par les retombées économiques d’une telle opération. Si la jeune fille a cédé la photo, elle conserve pour autant les droits d’auteur. Ainsi, le cliché est désormais protégé par un certificat d’authenticité et sera stocké via un service sécurisé.

Après des enchères colossales, la demoiselle repart avec la coquette somme de 500 000 dollars. Cet argent, tombé du ciel, va lui permettre de concrétiser de nombreuses envies. Si Zoé a déjà affirmé qu’elle utiliserait une partie de l’argent pour rembourser son prêt étudiant, elle a encore bien d’autres idées en tête. En effet, la jeune femme souhaite partager ses gains avec sa famille et venir en aide à plusieurs associations caritatives.

Dans les clauses entourant cette transaction, il est également prévu que Zoé touche 10% de commission en cas de revente de l’image. La jeune femme avoue également avoir été inspirée par d’autres figures devenus virales sur la toile. Elle évoque notamment Laina Morris, la célèbre petite amie trop collante ou encore Kyle Craven, passé à la postérité avec le célèbre « Bad Luck Brian ».

Si les chiffres peuvent donner le tournis, la demoiselle semble avoir la tête sur les épaules et ne jouera pas les flambeuses. Elle compte utiliser intelligemment cet argent tout en faisant valoir ses droits dans les prochaines années.

Source : The Verge

Google Photos compile toutes les photos de vos soirées arrosées dans « Cheers »