Accueil » Dossier » Dix ans de chasse aux pirates : l’internaute pour cible (2 sur 3)

Dix ans de chasse aux pirates : l’internaute pour cible (2 sur 3)

1 : Les débits augmentent, le piratage explose 2 : La RIAA s'emballe 4 : L’affaire Jammie Thomas 5 : Le cas français

Des Majors gendarmes

Image 1 : Dix ans de chasse aux pirates : l'internaute pour cible (2 sur 3)

Au début de l’année 2003 donc, les majors tentent de jouer aux gendarmes avec les utilisateurs, particulièrement aux Etats-Unis. La RIAA n’y va d’ailleurs pas de main morte : lors d’une vaste opération de répression visant 261 personnes, l’organisme attaque une enfant de 12 ans, obligeant sa mère à payer 2000 dollars en guise d’arrangement à l’amiable. L’association P2P United, qui regroupe six sites de téléchargement de musique en ligne, s’indigne et décide de payer l’amende réclamée, à la place de la victime.

Un cas d’école

Lors d’un communiqué officiel en septembre 2003, P2P United tente de tirer la sonnette d’alarme :  » La RIAA, qui mène au nom des « majors » l’offensive judiciaire, a eu la main lourde. La mère de Brianna LeHara élève seule sa fille dans un HLM de Manhattan… Nous allons lui envoyer un chèque pour la rembourser… Je n’imagine aucune raison valable pour extorquer 2 000 dollars à la mère d’une fille de 12 ans qui travaille pour l’envoyer dans une école privée tout en vivant dans un HLM. « . Le bras de fer est de plus en plus virulent et les utilisateurs de peer-to-peer se retrouvent souvent poursuivis de manière exagérée et peu fondée. On sent clairement que la RIAA ne sait pas vraiment comment gérer le problème et tente par tous les moyens de freiner la folie du téléchargement.

Sommaire :

  1. Les débits augmentent, le piratage explose
  2. La RIAA s'emballe
  3. Des Majors gendarmes
  4. L’affaire Jammie Thomas
  5. Le cas français