Accueil » Actualité » Banni, Donald Trump va lancer son propre réseau social

Banni, Donald Trump va lancer son propre réseau social

Donald Trump, l’ancien président des États-Unis, aurait prévu de revenir sur les réseaux sociaux en grande pompe avec sa propre plateforme. D’ici les prochains mois, son réseau social attirerait des millions d’utilisateurs, selon l’un de ses conseillers.

Donald Trump est banni des réseaux sociaux majeurs depuis les incidents liés aux élections américaines et notamment à l’assaut du Capitole durant lequel une insurgée s’était emparée d’un ordinateur portable dans le cabinet de la présidente de la Chambre des représentants.

Donald Trump lors d'un rassemblement électoral en 2016
Donald Trump lors d’un rassemblement électoral en 2016 – Crédit : Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0

Par conséquent, Twitter, Facebook et Instagram avaient bloqué le compte de Donald Trump sur leur plateforme respective. Néanmoins, l’ancien président des États-Unis a bel et bien prévu de revenir sur les réseaux sociaux, et ce, prochainement. Un ancien conseiller de l’administration Trump, Jason Miller, a révélé à la chaîne d’information américaine Fox News que Donald Trump aura bientôt sa propre plateforme sociale.

Le réseau social de Donald Trump aurait « des dizaines de millions » d’utilisateurs

Jason Miller a déclaré que : « c’est quelque chose qui, je pense, sera la nouvelle la plus populaire dans les réseaux sociaux. Cela va complètement changer la donne et tout le monde va attendre et regarder pour voir ce que fait le président Trump, mais ce sera sa propre plateforme ».

À l’heure actuelle, nous manquons encore cruellement d’informations sur ce nouveau réseau social signé Donald Trump. Nous ne pouvons pas non plus confirmer s’il existe bel et bien. Quoi qu’il en soit, Jason Miller semble persuadé que la plateforme sera capable d’attirer des « dizaines de millions » de nouveau utilisateurs. Ce réseau social serait lancé d’ici 2 à 3 mois.

Donald Trump a toujours été très virulent dans ses publications sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement au travers des tweets sur Twitter. L’ancien président des États-Unis avait déjà été sanctionné par le réseau social à l’oiseau bleu l’année dernière après avoir tenté de discréditer la célèbre chaîne d’information CNN.

En tout cas, il n’est pas près de revenir sur Twitter, même s’il se représente aux futures élections. Il y a quelques semaines, Ned Segal qui est le directeur financier de Twitter avait confirmé que : « nos politiques sont conçues pour s’assurer que les gens n’incitent pas à la violence, et si quelqu’un le fait, nous devons le retirer du service et nos politiques ne permettent pas aux gens de revenir ».

Source : CNET