Accueil » Actualité » Viré de Twitter, Donald Trump lance TRUTH Social, son propre réseau social

Viré de Twitter, Donald Trump lance TRUTH Social, son propre réseau social

Donald Trump a confirmé son intention de lancer un réseau social, appelé TRUTH Social, qui sera déployée au début de l’année prochaine.

Donald Trump a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse mercredi. Des invités commenceront à utiliser la plateforme grâce à un lancement bêta en novembre. Elle devrait être accessible au grand public au début de l’année prochaine. Ainsi il confirme ce qu’il avait promis en mars dernier.

Trump lance TRUTH, son propre Twitter - Crédits : Gerd Altmann/Pixabay
Trump lance TRUTH, son propre Twitter – Crédits : Gerd Altmann/Pixabay

« Je suis impatient de publier très bientôt ma première « vérité» sur TRUTH Social. TMTG a été fondé avec pour mission de donner une voix à tous. Je suis ravi de commencer bientôt à partager mes réflexions sur TRUTH Social et de lutter contre Big Tech », a-t-il déclaré.

Facebook, Twitter et YouTube avaient décidé d’évincer le milliardaire. Cela s’était produit juste après l’assaut du Capitole mené par ses partisans lors de la cérémonie officielle consécutive à l’élection de Joe Biden, le 6 janvier. Cinq personnes ont trouvé la mort pendant ou peu après l’attaque, dont un policier. Mais aussi une manifestante morte après le tir d’un agent. Elle tentait de forcer une porte à l’intérieur du bâtiment avec des dizaines d’autres.

TRUTH Social, la première de trois étapes

TRUTH Social sera créé par le biais d’une nouvelle société formée par la fusion du Trump Media and Technology Group et d’une société d’acquisition, selon le communiqué de presse diffusé par les deux organisations.

Ce serait la première des trois étapes des plans de la société, suivie d’un service de vidéo à la demande par abonnement appelé TMTG+ qui proposera du divertissement, des actualités et des podcasts. Dans un diaporama sur son site Web, la société envisage même de concurrencer le service cloud AWS d’Amazon.com et Google Cloud.

Avant son éviction des réseaux sociaux, Donald Trump comptait près de 89 millions d’abonnés sur Twitter, ainsi que 35 millions sur Facebook et 24 millions sur Instagram. Pour une possible candidature en 2024, il aura besoin d’une présence en ligne. Reste à voir si de nombreux utilisateurs rejoindront sa plateforme.

Source : cnet