Accueil » Actualité » Données personnelles : Facebook attaque la société Rankwave en justice

Données personnelles : Facebook attaque la société Rankwave en justice

Image 1 : Données personnelles : Facebook attaque la société Rankwave en justice

Le géant des médias sociaux fait encore une fois les gros titres dans un autre scandale de protection des données. Seulement cette fois, c’est Facebook qui attaque en justice.

Le groupe vient de porter plainte contre Rankwave, une société sud-coréenne d’analyse de données. Celle-ci exploitait la plateforme via ses applications en utilisant abusivement les données des utilisateurs. Ces données auraient été vendues à des services de publicité et de marketing non identifiés.

Facebook a depuis lors suspendu les applications en cause sur sa plateforme. Néanmoins, Rankwave détiendrait toujours une quantité importante de données. Le procès intenté par Facebook a pour but de faire effacer les informations collectées et de faire passer un audit complet à Rankwave. Dans son communiqué officiel, le groupe a déclaré que la firme sud-coréenne avait « refusé de coopérer ». Elle n’avait pas non plus « respecté les engagements basiques de coopération auxquels elle a consenti en échange du droit d’exploiter des applications sur la plateforme ».

Cette affaire a comme un air de « Cambridge Analytica », mais cette fois-ci Facebook essaye de prendre les devants. Une action qui survient un peu tard quand même. En effet, les premiers soupçons du réseau social envers les pratiques de Rankwave remonteraient à juin 2018. Alors qu’elle fait elle-même l’objet de plusieurs plaintes, la société de Zuckerberg tente tout pour faire bonne figure et a déclaré dans son annonce officielle : « Nous envoyons un message aux développeurs pour leur dire que Facebook prend au sérieux le respect de ses règles ». Il était temps.

>>> Facebook répond aux demandes de démantèlement du groupe