Accueil » Dossier » Du Mac à l’iPhone : 30 ans d’histoire d’Apple

Du Mac à l’iPhone : 30 ans d’histoire d’Apple

1 : Trente ans d'innovation 3 : Le Macintosh bouscule la donne 4 : Une diversification difficile 5 : Le retour du fils prodigue 6 : iMac, iPod, iTunes : le triptyque magique

Il y a une vie avant le Macintosh

Apple IPremier avril 1976 Steve Jobs et Steve Wozniak se trouvent dans leur garage, ils viennent ce jour même de créer Apple Computer Inc., l’entreprise qui sera la rampe de lancement de l’Apple I. Ce dernier n’est en fait qu’une simple carte bardée de composants électroniques divers. C’est l’une des premières à laquelle on peut adjoindre un écran et un clavier. Processeur et bus systèmeFront Side Bus. Bus sur la carte mère qui assure les échanges entre le processeur et la mémoire vive. La vitesse du FSB est un des éléments déterminan… cadencé à 1 MHz et RAM de 8 ko, des caractéristiques qui justifient un prix « diabolique » de 666,66 $. À l’utilisation cette carte pourra par exemple être intégrée dans un boîtier en bois ce qui lui confère une allure étonnante.

Apple IIFinancé par la revente de leur voiture et leur calculatrice programmable, le prototype du Apple I avait peiné à voir le jour. Mais ses ventes honorables permettent finalement au duo de lancer la conception de l’Apple II que Jobs voyait dès le départ dans un format compactEn matière d’appareils photo, désigne une des principales catégories (avec les reflex et les bridges), caractérisée par sa taille réduite, son objecti… de boîtier plastique. En avril 77 les deux concepteurs commercialisent l’Apple II grâce notamment aux 250 000 $ d’apport du financier Mike Markkula. C’est le succès total. Avec l’apport du langage BASIC et de sa mémoire supplémentaire, l’Apple II est le premier vrai grand succès d’Apple et se vendra à plusieurs millions d’exemplaires.

Apple IIIEn 1980, l’Apple III est alors promis au plus grand des destins, il sera un flop à cause d’un simple ventilateur oublié. Il aura alors de gros problèmes de surchauffe et Apple dut remplacer tous ceux qui grillèrent. Sara (son nom de code) sera finalement le premier flop d’Apple sur cette longue liste de la marque. Malgré tout, c’est cette même année qu’Apple entra en bourse. En une journée, les 4,6 millions d’actions furent vendus augmentant le capital de 100 millions de dollars, de quoi rendre plusieurs dizaines d’employés déjà actionnaires millionnaires.

Sommaire :

  1. Trente ans d'innovation
  2. Il y a une vie avant le Macintosh
  3. Le Macintosh bouscule la donne
  4. Une diversification difficile
  5. Le retour du fils prodigue
  6. iMac, iPod, iTunes : le triptyque magique