Accueil » Actualité » Project Atlas : EA ouvre sa plateforme de cloud gaming au public

Project Atlas : EA ouvre sa plateforme de cloud gaming au public

L’éditeur Electronic Arts ouvre une version bêta de Project Atlas, sa future plateforme de cloud gaming. La phase de test durera deux semaines et proposera quatre jeux en streaming.

Image 1 : Project Atlas : EA ouvre sa plateforme de cloud gaming au public

L’année dernière, EA annonçait son service de jeux vidéo en streaming Project Atlas. Depuis, aucune date de lancement n’a été évoquée. Un an plus tard, le projet semble avoir bien avancé puisque l’éditeur a annoncé hier le lancement d’une version bêta ouverte aux joueurs du monde entier.

Project Atlas est accessible pour un test technique

Alors que personne n’a encore eu la chance de tester les services de ses concurrents Google Stadia et Microsoft XCloud, Electronic Arts a créé la surprise en annonçant hier le lancement d’un test ouvert au public de son Project Atlas. Pendant deux semaines, c’est-à-dire jusqu’au lundi 24 septembre, les joueurs participants pourront expérimenter la qualité du nouveau service de cloud gaming d’EA.

Dans son communiqué officiel, le directeur technique de la société, Ken Moss, indique que l’objectif de ce test est de « collecter davantage de données à grande échelle pour tester les performances et la qualité de service dans diverses conditions de réseau et dans plusieurs scénarios de routage de serveur. »

Comment s’inscrire au Project Atlas ?

Pour participer, il faut se connecter à son compte EA puis cliquer sur Community Playtesting. Le test de Project Atlas propose quatre jeux : FIFA 19, Need for Speed Rivals, Titanfall 2 et Unravel. Les joueurs pourront interagir entre eux durant la période de test, peu importe quelle plateforme ils utilisent. Une fois le test terminé, ils pourront reprendre leur progression dans les versions PC de leurs jeux sur Origin.

EA va donc pouvoir évaluer les performances de sa technologie de cloud gaming avec quatre titres de genres très différents. « Le test technique de notre cloud gaming est une étape majeure de notre parcours. », annonce Ken Moss dans son communiqué. La date de lancement de la version finale du service est toujours inconnue et Moss rappelle que le projet en est encore à ses débuts.