Accueil » Actualité » Elle créé une ligne de vêtements pour embrouiller les caméras de surveillance

Elle créé une ligne de vêtements pour embrouiller les caméras de surveillance

Image 1 : Elle créé une ligne de vêtements pour embrouiller les caméras de surveillance

Kate Rose, une designeuse et inventeuse américaine, a présenté une collection de vêtements destinés à embrouiller les lecteurs de plaques minéralogiques.

Une collection présentée lors de la conférence DEF CON à Las Vegas

La créatrice de la marque Adversarial Fashion a présenté sa collection lors de la DEF CON, une conférence sur la cybersécurité qui s’est tenue la semaine dernière.

Qu’il s’agisse des sweats à capuche, des jupes, robes et autres t-shirts, tous les vêtements de sa collection sont recouverts de motifs en forme de plaques minéralogiques. Les observateurs les plus minutieux noteront que les mots écrits sur toutes les plaques forment le Quatrième amendement de la Constitution des États-Unis.

Selon les propres termes de la marque, « les motifs sont conçus pour déclencher les systèmes de reconnaissance automatique des plaques minéralogiques et injecter des données erronées dans le système utilisé par l’État et ses sous-traitants pour surveiller et pister les civils et leurs allées et venues ».

Une idée inspirée par l’Electronic Frontier Foundation

Madame Rose aurait eu l’idée de cette collection après qu’un chercheur de l’Electronic Frontier Foundation, une ONG américaine de défense des libertés numériques, lui a affirmé que les lecteurs utilisés par les autorités sont de si mauvaise qualité qu’ils lisent même les inscriptions sur les clôtures et les poteaux. En substance, le système est facile à berner.

Un autre conférencier de la DEF CON a lui aussi voulu berner les lecteurs de plaque en trafiquant sa plaque d’immatriculation. À ce petit jeu du chat et de la souris, les autorités seront peut-être un jour amenées à faire comme la Chine : installer des puces RFID dans toutes les voitures pour surveiller les faits et gestes des automobilistes.