Accueil » Actualité » Elon Musk confirme que les appels vidéo vont arriver dans ses Tesla

Elon Musk confirme que les appels vidéo vont arriver dans ses Tesla

L’ordinateur de bord des Tesla tient parfois plus d’un smartphone que d’une voiture. Cela se confirme une nouvelle fois puisqu’Elon Musk vient de confirmer qu’il serait possible de passer des appels vidéo directement depuis l’habitacle.

Image 1 : Elon Musk confirme que les appels vidéo vont arriver dans ses Tesla
Crédits : Steve Jurvetson (CC-BY) / Zoom x Tom’s Guide

Tesla, en plus d’avoir démocratisé l’idée même de voiture électrique auprès du grand public et des compagnies concurrentes, aura également créé un pont entre le monde de la startup et celui de l’automobile en voyant l’ordinateur de bord comme un smartphone ou une tablette sur laquelle on peut venir simplement installer des applications en OTA.

La vidéoconférence depuis sa voiture, une bonne idée ?

C’est ainsi que l’on a vu débarquer dans l’habitable des fonctions qui n’ont aucune nécessité dans une voiture, mais qui s’y trouvent parce qu’il était possible de les créer. Le meilleur exemple est probablement Tesla Arcade, jouer aux jeux vidéo, dont bientôt les jeux PC, dans sa voiture n’a jamais été un besoin, et pourtant cela contribue à l’aura de la marque. Les fonctions Caraoké ou le support de YouTube, Netflix, etc sont eux aussi bienvenus, mais pas essentiels.

Aujourd’hui, Elon Musk confirme l’arrivée de la conférence vidéo dans l’habitacle. Il a répondu qu’il s’agissait « absolument d’une fonctionnalité à venir » sur Twitter, répondant à une question posée. On sait que les Model 3 disposent d’une caméra placée dans le rétroviseur central et qui bien que ne faisant pas directement face au conducteur pourrait être utilisée. Cette caméra n’est pas encore active, mais devrait servir à la sécurité dans le cadre de la flotte de robot-taxis qu’Elon Musk souhaite déployer en fin d’année. Le micro est évidemment présent pour les appels téléphoniques. Sans oublier l’écran.

Techniquement, tout est réuni pour permettre l’ajout de cette fonction. Développer le logiciel nécessitera de définir avec quelle plateforme il sera compatible et bien sûr dans quelles conditions il pourra être utilisé. On imagine mal qu’il soit possible de faire une vidéoconférence à 130 km/h sur l’autoroute, même avec l’Autopilot enclenché qui pourtant réduit grandement le risque d’accident.

Source : Mashable