Accueil » Actualité » Elon Musk ne comprend pas que la Nasa choisisse Boeing

Elon Musk ne comprend pas que la Nasa choisisse Boeing

Dans le cadre de son Commercial Crew Program, la NASA a mis Boeing et SpaceX en concurrence pour développer un vaisseau capable de relever les astronautes de l’ISS. Un nouveau rapport de l’agence met en lumière des différences notables de financement entre les deux firmes, une situation qualifiée d’injuste par Elon Musk.

La NASA a récemment publié un rapport à propos de son programme Commercial Crew Program (CCP) qui met en concurrence Boeing et SpaceX pour développer une nouvelle navette capable d’assurer la relève des équipages de la station spatiale internationale. Le Crew Dragon de SpaceX et le CST-100 Starliner de Boeing ont accumulé près de deux ans de retard, et en attendant leur certification, la NASA doit faire appel aux Russes et à leur vaisseau Soyouz pour assurer les aller-retour habités avec l’ISS. Le rapport met en relief des différences notables dans le financement alloué aux deux firmes. Une situation jugée injuste par Elon Musk.

Image 1 : Elon Musk ne comprend pas que la Nasa choisisse Boeing

Que s’est-il passé avant le Big Bang ?

Selon le rapport, Boeing a demandé à la NASA un budget supplémentaire de 287,2 millions de dollars en 2016. Une rallonge que la firme a obtenue alors que SpaceX a dû s’en tenir au budget initial. Au total, Boeing a reçu 4,82 milliards de dollars contre 3,14 (159?) milliards pour SpaceX. D’autre part, il révèle également que le coût par passager est 60 % plus élevé pour le vaisseau CST-100 Starliner de Boeing que celui du Crew Dragon de SpaceX, 90 millions de dollars contre 55 millions. Dans ces conditions, la réaction du PDG de SpaceX semble tout à fait légitime. D’autant plus qu’en attendant que l’une de navette soit certifiée par la NASA, l’envoi d’un astronaute avec la navette russe Soyouz coute seulement 79,6 millions de dollars.

Image 2 : Elon Musk ne comprend pas que la Nasa choisisse Boeing

Le rapport insiste également sur les retards accumulés par les deux firmes sur le planning initial, environ deux ans. Il y a quelques jours seulement, des essais au sol ont permis de vérifier le fonctionnement du système de propulsion de la capsule Crew Dragon. L’essai précédent s’était soldé par l’explosion du vaisseau. Des tests similaires doivent être maintenant effectués en vol pour garantir la sécurité des astronautes. Pour l’heure, c’est toujours la navette Soyouz qui a la confiance de la NASA pour relever les astronautes de l’ISS.

La Nasa et SpaceX s’associent pour envoyer des robots cargo sur la Lune

Source : NASA