Accueil » Actualité » Elon Musk se prend pour Chuck Norris et se moque de Twitter

Elon Musk se prend pour Chuck Norris et se moque de Twitter

Elon Musk s’amuse sur Twitter du procès que le réseau social veut lui intenter pour avoir annulé son rachat.

Retournement de situation ce week-end, on apprenait qu’Elon Musk ne se portait plus acquéreur de Twitter. Une opération de rachat qui s’élevait à 44 milliards de dollars. En cause, les données sur les faux comptes, notamment. Twitter n’aurait pas fourni les vrais chiffres à Elon Musk.

Le réseau social s’est empressé d’annoncer qu’il irait en justice pour faire valoir ses droits. Ceux-ci comprennent notamment 1 milliard de dollars de pénalité en cas d’annulation de l’accord. Twitter a choisi le cabinet d’avocats derrière la « pilule empoisonnée » pour défendre ses intérêts.

Twitter va devoir dévoiler ses chiffres devant la justice

Ce dernier tourne cette annonce en dérision. Méta jusqu’au bout, c’est sur Twitter qu’il poste une image récapitulant l’affaire.

Ils disaient que je ne pourrais pas acheter Twitter
– Puis ils n’auraient pas dévoilé les données de faux comptes
-Maintenant ils veulent me forcer à acheter Twitter en justice
– Maintenant ils doivent dévoiler les données des faux comptes devant la justice

Toujours dans la démesure, Elon Musk a posté un autre tweet, une image seule : Chuck Norris jouant aux échecs avec un seul pion. La culture Internet détourne l’acteur depuis près de 20 ans en faisant une hyperbole de ses capacités. En l’occurence, avec un pion, il va écraser les noirs. Elon Musk doit penser se trouver dans cette situation.

Et il marque un point. Twitter sera obligé de s’expliquer devant la justice et étaler donc ses données.

Selon ses propos publics, Twitter aurait moins de 5% de faux comptes ou spammeurs au premier trimestre 2022. Il concède que le chiffre pourrait être plus élevé, mais qu’ils travaillent également d’arrache-pied pour le réduire. De son côté, Elon Musk a déclaré que les chiffres étaient faux, sans pour autant apporté la preuve de son affirmation.

Source : Elon Musk (via Twitter)